Elles sont ambitieuses, courageuses, déterminées, motivées. Autant de qualités que possèdent les femmes que Scope a rencontrées. Entre leur vie familiale, leurs occupations professionnelles ou estudiantines, elles ont toutes des rêves, des ambitions, des passions. Portraits de quelques Mauriciennes en 2014.
Ketty Rousseau, 32 ans, a été médaillée de bronze à la Coupe du monde 2013 de kick-boxing. Yeshna Dindoyal, 19 ans, est étudiante à l’Université de Maurice. À 33 ans, Caroline Jodun se partage entre sa vie de maman et sa carrière de chanteuse. Lauréate de la cuvée 2013 dans la filière Art, Fatema Zohra Akbar, 18 ans, se concentre en ce moment sur ses prochaines études tertiaires. Derrière l’histoire de chacune de ses femmes une même détermination face à l’adversité et le désir d’avancer et de se positionner en société.
Gant de velours.
Une dizaine d’années depuis qu’elle pratique le kick-boxing, Ketty Rousseau a, deux ans de cela, relevé le défi de se lancer dans la compétition. Une décision qui n’était pas facile à prendre à l’époque. Elle devait également s’occuper de sa fille Léonie, âgée de 6 ans, et trouver du temps pour son business de commerçante d’équipements et de tenues sportifs. De plus, lorsqu’une femme choisit de faire un sport de combat, il lui faut impérativement “avoir les épaules solides”, explique Ketty. C’est l’envie de se lancer un défi qui lui donnera le courage de prendre l’aventure. Fort heureusement l’intégration dans l’équipe s’est déroulée dans les meilleures conditions. “Je me suis facilement fait accepter du fait que je côtoyais déjà les autres athlètes et que mon époux Jérémie est le président de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing.”