À 66 ans, Jean Bruneau tire sa révérence après une longue carrière dans la force policière — 42 ans — et l’univers carcéral. Cinq ans comme Commissaire des prisons et son contact quotidien avec les détenus ont été pour lui une expérience enrichissante qu’il a souhaité partager avec le public. Ainsi, «Fenêtres ouvertes sur la prison mauricienne », qui est son deuxième ouvrage, dévoile un monde souvent méconnu. Il raconte aussi le parcours de ces hommes et femmes ayant marqué l’univers carcéral mauricien. Afin de mieux faire connaissance avec l’auteur, un homme sympathique qui a mené une carrière faite de compétence et de probité, et qu’on ne connaît qu’en uniforme rigide de la police, nous vous dévoilons 14 choses à savoir sur lui…
1 Ce qu’il fait durant son temps de loisirs
Je pratique la nage et le jogging tous les jours. Dès 5 heures du matin, je suis déjà dans l’eau (NDLR, il habite Pointe-aux-Sables).
2 La musique qu’il aime/ses chanteurs favoris
Les oldies. Parmi mes chanteurs préférés : Elvis Prestley, Cliff Richard, Claude François, Johnny Hallyday.
3 Ses plats préférés.
La cuisine indienne, les plats épicés, la cuisine chinoise.
4 Ses séries préférées
Je regarde très peu la télé, je n’ai pas le temps !
5 Sa philosophie de la vie
Prendre la vie du bon côté, rester positif.
6 Comment se décrit-il?
J’aime projeter l’image d’un homme simple et humble. Je n’aime pas avoir la folie des grandeurs.
7 Ce qu’il compte faire durant sa retraite
M’occuper de mes petits-enfants, cuisiner et voyager.
8 Le monde carcéral : une expérience enrichissante
Durant cinq années de ma vie, j’ai été confronté à la prison qui est un monde mystérieux qui attise souvent la curiosité. Cette expérience a été pour moi enrichissante; le contact avec les détenus, leur histoire personnelle, les événements… j’ai voulu partager tout cela avec le public.
9 Ce qui l’a le plus marqué durant sa carrière…
Quelques jours après mon entrée en fonction à la prison, j’ai assisté à une rixe à la suite d’une révolte dans la prison des femmes. Ces dernières avaient sauvagement agressé une officière. Après cet incident, j’ai travaillé d’arrache-pied pour mieux protéger les officiers de la prison.
10 Les plus heureux événements de sa vie (professionnelle et personnelle).
Le plus heureux événement de ma vie, ça a été mon mariage. Les événements les plus difficiles de ma carrière, c’est quand j’ai été appelé à diriger les obsèques de Kaya, où l’atmosphère était très tendue. Mais avec les officiers, nous avons pu contrôler la situation sans qu’il y a ait des dérapages.
11 Ses enfants exercent-ils le même métier que lui ?
J’ai quatre fils et tous ont emboîté le pas de leur mère en travaillant dans les finances !
12 Ce qu’il pense avoir laissé de durable dans la force policière.
Lorsqu’on m’a demandé de prendre la responsabilité de la prison mauricienne, c’était pour moi un grand défi. En travaillant en équipe, je pense que nous avons réussi à changer l’image que le public a de la prison, des détenus. Grâce à un travail de communication, nous sentons que le public a changé son regard sur les détenus.
13 Ses débuts.
J’ai intégré la force policière à l’âge de 18 ans. À cette époque, il n’y avait pas beaucoup de débouchés. L’aventure, le sport m’attiraient. J’ai postulé et j’ai été recruté. Il a fallu beaucoup de patience, de discipline, d’effort, et de bonne conduite pour gravir les échelons jusqu’au rang d’adjoint commissaire de police et de commissaire de police quand celui-ci était en mission.
14 Les qualités et les devises qu’un jeune policier doit cultiver.
Il doit être discipliné, être courageux et s’investir dans le travail.