Les travaux d’agrandissement du Colville Deverell Bridge, dans le cadre de l’élargissement de la M1, en trois voies, dans les deux sens entre Port-Louis et Phoenix, se précisent. À hier matin, les ouvriers chinois de Sinohydro entamaient l’installation des 16 beam girders importées du Luxembourg. Par mesure de sécurité, une partie de l’autoroute M1 en direction de la capitale était fermée à la circulation, causant inévitablement un embouteillage monstre.
Ce tronçon de l’autoroute, qui restera officiellement fermé jusqu’à ce soir, devrait se prolonger le week-end prochain au cas où les travaux se poursuivraient.
50 ans séparent l’ancien pont du nouveau. De 1962, année de son ouverture, à ce jour, le Pont Colville Deverell n’a été rénové qu’une fois. C’était en 1997 lorsqu’il fallait agrandir la chaussée pour accueillir, comme c’est le cas aujourd’hui, une 3e voie allant vers Réduit pour décongestionner le flux de véhicules quittant la capitale. 50 ans après l’inauguration du pont, les autorités investissent à nouveau pour réadapter aux besoins d’aujourd’hui cette structure imposante, essentielle à 40 milliers d’usagers quotidiens. Cette fois, l’élargissement de l’infrastructure du Pont Colville Deverell est réalisée pour faciliter l’acheminement du flux de véhicules se dirigeant vers la capitale.
Impossible de rater les beam girders en fer de plusieurs tonnes qui seront placées sur les structures en béton construites à côté de l’ancien pont et qui soutiendront la 3e voie actuellement en construction. Arrivées du Luxembourg la semaine dernière par voie maritime, 12 ont 23 mètres de long et 4 en ont 41 mètres. Elles sont d’une profondeur de 1,1 mètre et font 400 mm de large. La longueur du pont a été divisée en trois: 23 mètres, 41 mètres et 23 mètres. Quatre beams seront posées sur chacun de ces espaces, avant que des cross beams ne viennent les sceller et les rendre plus solides. Puis, des slabs en béton seront posés sur ces beams et finalement, l’on procèdera à l’asphaltage.