La 4e édition du Ferney Trail a vécu un grand moment en début du mois au Domaine de l’Étoile à Sébastopol. Les trois courses dont une nouvelle introduite cette année sur 15 km ont tenu toutes leurs promesses dans cette partie de l’île où l’effort vert est prédominant.
Organisé par le Groupe CIEL en partenariat avec Incentive Partners, cet événement que les amateurs qualifient de plus populaire de l’année s’est déroulé le 1er octobre. Il a attiré un nombre record de 1 280 participants au départ. Comme les fois précédentes, les courses se sont déroulées sur 10 km, 28 km, épreuve vedette qui fait partie de la ligue de trail, ainsi que sur un nouveau parcours intermédiaire de 15 km. Amateurs de courses en montagne, amoureux de l’effort et randonneurs étaient tous bien servis.
La course vedette de 28 km qui accueillait 109 concurrents n’a pas échappé pour la quatrième fois consécutive à un grand habitué du Ferney Trial, Vishal Ittoo. Il a survolé le parcours en y inscrivant un nouveau record (2h34’35). Il a devancé au sprint Jenni Smith, qui l’a suivi comme son ombre pendant toute la course. Smith a été crédité de 2h34’44 alors que Simon Desvaux, 3e à l’arrivée, a réalisé 2h41’48. La victoire en féminin est revenue comme l’an dernier à Laurence Goilot. Elle boucla la distance en 3h23’40 contre 3h52’44 à Laurence Leguen et 4h06’21 à Valérie Girard.
Les deux autres courses qui étaient à l’affiche ont surtout mis en évidence de jeunes adeptes. Si Yogesh Kutwaroo est monté sur la plus haute marche du podium au 10 km, par contre, ses dauphins du jour ont été Louis Davy et Hugo Harel, respectivement cadet et minime. En féminin, c’est Florence Rey, elle aussi minime, qui s’est démarquée, suivie d’Amélia Boland et Shannon Mamet. Se profile une bonne relève. Le 10 km attira 900 participants.
Enfin, dans le 15 km, Emmanuel Ferdinand et Guianella Nuckchedy se sont avérés les plus forts. Ils ont précédé à l’arrivée Ulric Dupont et Rishi Champa (hommes) ainsi que Sabrina Keisler et Christiane Louis (dames) respectivement.
Le Ferney Trail s’impose par ailleurs comme le rendez-vous phare de l’année qui sert à sensibiliser le public en général et les concurrents envers « la nécessité de préserver notre faune et flore mauricienne », font ressortir Marina Ythier Jacobsz et Darish Ramtohul, impliqués dans l’événement. « Ainsi, tous les ans, plus d’un millier de personnes, tous âges confondus, découvrent grâce au Ferney Trail des parties de l’intérieur de notre île que peu connaissent. »
Outre la cause initiale de conservation de la Vallée de Ferney, d’autres causes sociales sont aussi soutenues par cette course depuis l’année dernière. À l’instar de l’association Haemophilia Patients and Parents Support Group, une ONG qui est gérée par des patients atteints d’hémophilie, parents, médecins, personnel de laboratoire et d’autres volontaires et qui se dévouent à conscientiser et à éduquer le public en général aux problèmes liés à l’hémophilie et autres troubles de coagulation sanguine, ainsi qu’aux traitements disponibles, la prise en charge et la prévention. Des représentants de l’ONG étaient présents le 1er octobre au Domaine de l’Étoile.