La Vallée de Ferney, un des derniers sanctuaires naturels de Maurice, était le pôle d’attraction pour de nombreux Mauriciens et étrangers le week-end dernier. Le temps de la 8e édition du Ferney Trail, organisé par CIEL, qui avait réuni 2 521 participants (35 km, 17 km, 10 km et 4 km) et marqué par une gerbe de performances sportives.
Au niveau des performances, Jean-Eddy Lauret est venu confirmer le vieux dicton jamais deux sans trois dans l’épreuve phare, le 35 km, en signant un chrono de 3h51’49. La deuxième place est revenue au Mauricien Vishal Ittoo (3h58’15). Chez les dames, après une première victoire en 2014, la Réunionnaise Cécile Ciman a confirmé sa suprématie en arrêtant le chrono à 5h01’35.
« C’est le même parcours que l’année dernière et pourtant j’ai l’impression d’avoir couru une nouvelle course. J’ai beaucoup souffert cette année notamment en raison d’un manque de préparation (blessure au genou). Mais je suis content d’avoir remporté cette compétition pour la troisième année consécutive et je prends déjà rendez-vous pour 2016 », a lâché Jean-Eddy Lauret après la course.
Ce dernier, sur les conseils de son entraîneur, Jean-Jacques Prianon, a notamment participé cette année au D-Tour (43 km), qu’il a remporté avec brio, ainsi qu’aux Transrun (61 km), Trail des Anglais (28 km) et 6000 D, une des manches (65 km) comptant pour le championnat du monde lors de laquelle il a pris la 9 e place.
Le Mauricien Vishal Ittoo s’est accroché au premier accessit mais avec un meilleur temps que celui de 2014 (4h12’36). « Je suis personnellement très surpris de cette deuxième place. J’avoue que je ne m’étais pas vraiment préparé pour cette compétition. Mais je me suis senti très à l’aise tout au long du parcours, qui est très technique. Je voudrais remercier mon sponsor City Sport et les organisateurs pour cet événement exceptionnel ».
Chez les dames, la Réunionnaise Cécile Ciman s’est montrée une nouvelle fois intraitable. « La course était très technique et différente de l’année dernière, même si le parcours n’a pas changé. Mais je m’étais très bien préparée et je me suis bien accrochée tout au long de la course. Et puis, les vues sont magnifiques et le parcours très bien balisé. C’est une très bonne préparation pour le prochain Grand Raid ».
La Mauricienne Laurence Goilot, qui a connu quelques soucis de santé durant l’épreuve, a tout de même pris la deuxième place en 5h42’7. « Au début de la course, j’étais juste derrière Cécile. Mais au bout de 15 km, j’ai été victime d’une migraine ophtalmique et j’avais beaucoup de mal à avancer. J’ai pris du temps à m’en remettre et par la suite j’ai tout simplement géré au mieux la course. Je dédie cette deuxième place à mon sponsor, Sun Resorts, qui m’a beaucoup soutenue ».
Dans l’épreuve du 17 km, c’est Vikash Narain qui a volé la vedette (1h25’44). Ce spécialiste du demi-fond et des longues distances n’a pas caché sa joie suite à son sacre. « Je ne suis pas vraiment un adepte du trail. Le Ferney Trail est le seul auquel je participe depuis 2011. Je m’étais bien entraîné, ce qui m’a permis de bien gérer ma course ». Janot Fra a dû se contenter, pour la deuxième année consécutive, de la seconde marche du podium avec un chrono de 1h29’38.
Chez les dames, la palme est revenue à Candice de Falbaire, créditée d’un chrono de 1h54’02, devant Sabrina Rabot, vainqueur de l’édition 2014. L’épreuve du 10 km a été enlevée par Nick Shasha (45’03) chez les hommes et Elena Nakhuda (56’08) chez les dames. Maxime Loustau-Lalanne (17’47) et Aurélie de Coriolis (22’32) sont venus compléter le tableau des vainqueurs de cette 8e édition suite à leur victoire dans l’épreuve du 4 km.