la 8 e édition du Ferney Trail, organisée par CIEL, qui avait réuni 2 521 participants dans les quatre épreuves confondues notamment le 35 km, le 17 km, le 10 km et le 4 km. Le premier départ, soit celui du 35 km, fut donné à 6h30. Ils étaient 102 au total à se lancer à la conquête de la chaîne de montagnes de Bambous, qui abrite La Vallée de Ferney et sa riche biodiversité. Un parcours assez périlleux sur papier mais qui continue à séduire, d’année en année, les athlètes chevronnés.
Jean-Eddy Lauret est venu confirmer le vieux dicton, jamais deux sans trois ! Le Réunionnais s’est distingué pour la troisième année consécutive dans l’épreuve phare, le 35 km, en 3 : 51.49s. « C’est le même parcours que l’année dernière et pourtant, j’ai l’impression d’avoir couru une nouvelle course. Je dois avouer que j’ai beaucoup souffert cette année, notamment en raison d’un manque de préparation due à une blessure au genou. Mais je suis content d’avoir remporté cette compétition pour la troisième année consécutive et je serai certainement présent l’année prochaine », a lâché Jean-Eddy Lauret après la course.
La deuxième place est revenue au Mauricien, Vishal Ittoo qui a franchi la ligne d’arrivée en 3 : 58.15s, soit un meilleur temps que l’année dernière (4 : 12.36s). « Je suis personnellement très surpris de cette deuxième place. J’avoue que je ne m’étais pas vraiment préparé pour cette compétition. Mais je me suis senti très à l’aise tout au long du parcours, qui est très technique. Je voudrais remercier mon sponsor City Sport et les organisateurs pour cet événement exceptionnel », a-t-il déclaré pour sa part.
Chez les dames,  Cécile Ciman s’est montrée une nouvelle fois intraitable sur la distance en dominant, pour la deuxième année consécutive, cette épreuve. Son chrono 5 : 01.35s. « La course était très technique et différente de l’année dernière même si le parcours n’a pas changé. Mais je m’étais très bien préparée et je me suis bien accrochée tout au long de la course. Et puis, les vues sont magnifiques et le parcours très bien balisé. C’est une très bonne préparation pour le prochain Grand Raid », fait ressortir la Réunionnaise.