Le samedi 15 septembre, quarante jeunes d’Inclusion Mauritius prendront le départ du 11e Ferney Trail organisé par le groupe Ciel. Une initiative commencée l’année dernière avec un certain succès. Une occasion rêvée pour des jeunes atteints de déficience intellectuelle de se révéler et de faire un autre pas vers l’intégration dans la société. Nous avons rencontré cinq bénéficiaires d’Inclusion Mauritius qui seront au départ de la course.

En 2017, le groupe Ciel innovait en invitant une vingtaine de déficients intellectuels à courir le Ferney Trail. Cette année, le groupe réitère son engagement en doublant ce chiffre. Ils seront quarante bénéficiaires d’Inclusion Mauritius, réunissant une douzaine d’ONG, à participer à la course de quatre kilomètres. Ils bénéficieront de l’appui d’accompagnateurs sur le tracé. Outre ces 40 jeunes, Joëlette, une handicapée physique, participera également à la course également. Elle sera portée sur un siège à roulettes de randonnée, contrôlé à tour de rôle par une vingtaine de volontaires.

Parmi ces 40 participants, Jean-Patrice Ricaud, de la Southern Handicapped Association, ainsi que Jordana Gungaram, Anais Louis, Zubayr Sohawon et Pravesh Panchoo de l’APEIM. Pour ces jeunes, il s’agit d’une occasion unique. Un rêve qu’ils n’auraient jamais cru voir se réaliser. C’est le cas de Jean-Patrice Ricaud, 19 ans, qui avait déjà couru en 2017. “Je n’aurais jamais pensé pouvoir participer à une telle course. C’était dur, j’ai dû m’arrêter à quelques reprises, mais j’ai vraiment aimé cette expérience. Nous étions en pleine nature, c’était très intéressant”, dit-il avec le sourire.

Une façon de faire de l’awareness.

Comme lui, Jordana Gungaram, 22 ans, Zubayr Sohawon et Pravesh Panchoo, tous deux 30 ans, se réjouissent de cette expérience. La première nommée a remporté l’épreuve en 2017. “Je suis fière de ma course, c’est encourageant”, confie Jordana Gungaram. Après une première participation pleine de succès, nos interlocuteurs comptent faire encore mieux cette année. Aidés de leurs coaches respectifs, ils s’entraînent pour être fin prêts le jour J.

Pour leurs éducateurs, cette initiative de Ciel est une aubaine, une occasion de sensibiliser la population sur la déficience intellectuelle. “À Maurice, on confond souvent handicap mental et handicap intellectuel. C’est une façon de faire de l’awareness : quand nos jeunes participent à ce genre de compétitions, ça montre leurs capacités. D’ailleurs, les élèves s’en sont très bien sortis, la plupart étaient arrivés avant leurs accompagnateurs respectifs. Ils ont démontré qu’ils avaient du potentiel. À la fin, ils étaient souriants, ils sont sortis grandis. C’est le genre de choses qui leur permet de laisser leur frayeur derrière eux. Cela leur donne de la force et de pouvoir se dire qu’ils peuvent vivre en société, qu’ils ne sont pas différents”, confie Pooja Gopee, d’Inclusion Mauritius.

Un moment de partage et de rencontres.

Depuis la course de l’année dernière, les éducateurs ont constaté plus d’épanouissement et de confiance en soi chez les bénéficiaires. Certains ont pu franchir une barrière physiologique et se sont sentis prêts à intégrer le monde du travail. “Depuis la course de l’année derrière, ils sont une dizaine à avoir commencé à travailler. Cette expérience leur a donné énormément de confiance. Ils ont franchi un cap et se sont sentis prêts à intégrer le monde du travail”, confie Alain Rougeot, éducateur à l’APEIM.

Pour les organisateurs, cette initiative était une étape naturelle dans la vie de ce trail populaire. “Le CIEL Ferney Trail est un événement sportif de premier plan, avec une dimension humaine très importante. Nous croyons fermement que le sport est un formidable vecteur pour transmettre et partager des valeurs. Toute l’équipe organisatrice ainsi que les 200 volontaires mettent tout leur cœur pour faire de cette course un moment de partage et de rencontres, où l’on vient célébrer notre diversité et notre vivre-ensemble. Nous avons aussi choisi cette année de redoubler nos efforts pour conscientiser les Mauriciens sur l’importance de l’inclusion des personnes souffrant d’un handicap, qu’il soit physique ou mental”, précise Mathieu Razé, Responsable de communication du Groupe CIEL.

Jean-Marc Rivet, directeur de course du CIEL Ferney Trail, ajoute : “CIEL œuvre pour l’inclusion sur son Ferney Trail, en ligne avec ses valeurs. Nous croyons fermement que l’inclusion et la diversité permettent de grandir et d’apprendre. À travers notre Ferney Trail, nous contribuons à cela en invitant des personnes handicapées à participer à notre événement et en les accompagnant pendant la course.”

Signalons qu’une partie des recettes des inscriptions sera reversée à Inclusion Mauritius.