L’ONG TIPA organise la 5e édition de son Festival Art’ la li la ce dimanche à partir de 10 h à la Barkly Government School, Beau-Bassin. Il s’agit d’une opportunité de taille pour la communauté scolaire de célébrer l’art et la culture mauricienne !
Une importante part du programme TIPA consiste en la réalisation d’un festival d’art annuel dans chaque école où l’ONG intervient. Les festivals sont organisés en collaboration avec la communauté scolaire et les acteurs de la localité (staff, parents, volontaires, artistes locaux et autres ONG). Le but poursuivi, dans un effort commun avec l’école, est de sensibiliser et mobiliser la communauté afin de contribuer à l’amélioration de la qualité d’enseignement et d’apprentissage, aidant ainsi au renforcement de la communication entre les différents partenaires de l’école. Cet événement est une opportunité importante pour les enfants dans la présentation de leurs oeuvres, produites lors des classes de créativité animées par TIPA. Il représente également une occasion pour les participants d’être en contact avec des artistes locaux intervenant dans des domaines différents, et d’apprécier l’art et la culture mauricienne. Ainsi, parents d’élèves, amis, familles, sponsors et sympathisants participent à l’organisation des festivals d’art.
« À la 4e édition du Festival Art’ la li la, l’année dernière, TIPA a reçu plus de 150 volontaires. Ils ont aidé dans la logistique, la sécurité, les photos, l’entretien, la distribution de pain aux enfant, entre autres. Sans leur soutien, les festivals n’auraient pas rencontré le succès constaté jusqu’à présent. Lors des festivals précédents, nous avons pu compter sur la présence d’artistes locaux et d’artisans, comme le joaillier Ravi Jetsan de Ravior ; les musiciens Richard Beaugendre, Nitin du groupe La Foule, Steeve Deville et le jazzman Éric Triton ; les artistes Véronique Leclézio, Élodie Lagesse, Émilien Jubeau et Armand Gachet ; les photographes Tristan Chaillet et Roshan Hassamal ; les groupes Etae, People of the Sun, Les Mulaeo ; le chorégraphe Jean Renat Anamah ; la poétesse Daniella Bastien ; et beaucoup d’autres qui ont consacré une journée pour soutenir l’action de TIPA et partager leur passion avec les enfants et la communauté. Cette année encore, TIPA accueillera des artistes de différentes disciplines et de styles. »
À noter que TIPA (Terrain for Interactive Pedagogy through Arts) est une organisation non gouvernementale mauricienne, à but non-lucratif, ayant pour mission de valoriser les enfants vulnérables afin qu’ils deviennent des citoyens actifs de la société mauricienne, en favorisant leur développement à travers la promotion de la pédagogie interactive et l’éducation à l’art et la culture. Depuis 2007, l’ONG est intervenue auprès d’élèves et d’enseignants d’écoles ZEP, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, en vue d’une éducation artistique et culturelle accessible à tous. Cette année, l’association prévoit de sensibiliser 350 enfants à travers plusieurs activités artistiques et éducatives.