Les réalisateurs du festival d’art dramatique en anglais ont voulu dénoncer le conditionnement de l’être humain, étouffé par la société qui l’entoure. Leurs idées sont généreuses et souvent bouleversantes et les personnages se bousculent, sont grinçants, enchantent et dérapent sur la scène du Théâtre Serge Constantin.
Des trois pièces au programme, c’est The Visitor qui a retenu l’attention du jury composé de Sobhanund Seeparsad, Manogary Rangasamy et Anon Panyandee.
Sacrée meilleure pièce, The Visitor a aussi obtenu le trophée de meilleur acteur (Rajeshwur Seetohul), de meilleure actrice (Doolaree Seetohul-Bharkha), de meilleur set désigner (Krishanandsingh Ramdany), de meilleur directeur (Rajiv Seetohul) et de meilleur écrivain local (Rajendra Kumar Dabee).
The Visitor s’articule autour de Kamini (Doolaree Seetohul-Bharkha) qui est souvent critiquée pour ses relations extra-maritales. Yamdoot (Rajiv Seetohul), le dieu de la mort veut lui ôter la vie en raison de nombreux péchés qu’elle a commis. Kamini déclare qu’elle est trop jeune pour mourir et veut profiter pleinement de la vie. Yam (Rajeshwur Seetohul) veut la donner une nouvelle chance si elle change sa vie. L’histoire ne nous dit pas si c’était bien Yam ou un imposteur qui est venu rendre visite à Kamini.
Shrug Drugs, Hug US du Maurice Curé State College Drama Club s’est classé à la deuxième place. Cette pièce basée sur les méfaits de la drogue a permis à Raksha Ramsurrun de décrocher le trophée de second best actress et special prize for the most promising young actress, titre décerné à Duymun Bibi Shaazia Jamila.
On Holy Ground du Mauritius College Drama Club (Boys) est arrivé en troisième position. Meshnath Bissessur et Aadarsh Gunga ont sauvé l’honneur avec le titre de second best director et de most promising actor respectivement.