Les réalisateurs de la finale du festival d’art dramatique en bhojpuri ont voulu dénoncer le conditionnement de l’être humain, étouffé par la société qui l’entoure. Leurs idées sont généreuses et souvent bouleversantes et les personnages se bousculent, sont grinçants, enchantent et dérapent sur la scène du théâtre Serge Constantin à Vacoas. C’est la pièce Sapna Juari Ka qui a été mise à l’honneur à l’issue de cette compétition.
Soonilduth Bootna a obtenu la palme du meilleur acteur pour son rôle de Dhanraj, un homme possédé par le démon du jeu, dans Sapna Juari Ka. Yamdoot (Rajcoomar Burosee) lui annonce qu’il n’aura pas de place au paradis s’il ne change pas ses habitudes…
Apan Kaar Baar du Vacoas Excel Arts Group s’est classée en deuxième position. La pièce raconte l’histoire de Radha (Chandrajotee Beeloo), une jeune diplômée qui cherche désespérément du travail. Elle obtient de nombreux entretiens, mais se retrouvant face aux recruteurs, ces derniers lui font des propositions indécentes, lui offrant même des séjours dans des hôtels. Son oncle, incarné par Devanand Gobin, la console en lui expliquant que le monde est frappé par la récession et qu’il vaut mieux lancer sa propre entreprise avec l’aide de la SMEDA. Après les démarches nécessaires, elle se retrouve à la tête d’une compagnie spécialisée dans la confection des fleurs artificielles. Devanand Gobin fait dans cette pièce preuve d’une bonne présence scénique, et il possède l’étoffe d’un grand acteur dont le potentiel mérite d’être exploité.
La troisième pièce, Chor Choutal Ba Kailashnath, présentée par le Hindi Pathshala de Camp-de-Masque-Pavé, raconte le parcours d’une voleuse (Manhorma Haulkory) qui trouve refuge chez la famille Ramphul. La grand-mère, une mal voyante, se retrouve face à cette cambrioleuse…