Le 6e Festival du Rire de Maurice, organisé par Miselaine Duval-Vurden et les Komiko, démarre ce jeudi au Kafét@Komiko à Rose Hill. Une kyrielle d’artistes dont Thierry Jardinot et Marie Alice Sinaman de La Réunion, Joseph Sinon des Seychelles, Perrine et Ezékiel de Rodrigues seront présents. Élie Semoun, tête d’affiche de ce festival, a rencontré la presse ce matin au LUX* Hotel de Belle-Mare.
« Je suis fatigué, mais ravi d’être à Maurice. Je garde un bon souvenir d’il y a deux ans. On s’était baladé dans la ville de Port-Louis pour le Carnaval du Rire des Komiko. Mon tout nouveau spectacle, À Partager, sera saignant. Je l’ai joué il y a une quinzaine de jours en Guadeloupe. Je vais aussi tester de nouveaux sketches », a déclaré l’humoriste français. Élie Semoun dit ne pas pouvoir axer son spectacle sur des choses légères. « Ce que des artistes comme Gad Elmaleh ou Kev Adams font sur scène, c’est du stand up. Ce que je trouve génial ! Moi mes thèmes sont noirs et je trouve que les gens rigolent également avec du drame. C’est cela, le principe de l’humour. Mes sketches sont des rires libérateurs. J’ai un monde spécial à moi. Je ne peux faire des thèmes qui ne sont qu’à mon effigie », confie-t-il. À Partager, spectacle qu’il présentera le 7 août au J & J Auditorium, « est un titre qui symbolise le plaisir d’offrir et la joie de recevoir ».
Thierry Jardinot, humoriste réunionnais, confie pour sa part sa joie d’être présent à ce festival, qui coïncide avec ses 30 ans de carrière. « Le spectacle de Marie-Alice Sinaman et le mien seront 100 % en créole réunionnais. Ce sera accessible à tous et j’espère que les Mauriciens passeront un bon moment ». Lançant une boutade, Thierry Jardinot devait déclarer que son humour pouvait d’ailleurs « être à la fois du Gad Elmaleh, du Dieudonné et du Élie Semoun ». Ce à quoi ce dernier devait répondre qu’entre Dieudonné et lui, « c’est la rupture définitive ». Et d’ajouter : « On verra s’il change. On est amis dans la vie, mais on ne partage plus le plaisir de la scène. »