Rendez-vous les 10, 11, 12 et 13 septembre pour la quatrième édition de l’Ernest Wiehe Jazz Festival qui se tiendra cette fois uniquement à l’hôtel Tamarin. Au programme de cette rencontre musicale autour du jazz, plusieurs concerts avec la présence d’artistes mauriciens et internationaux.
La soirée d’ouverture est prévue le jeudi 10 septembre. Avant-scène à 18 h avec la Crazy Fish Jam Session. C’est l’une des nouveautés de l’EWJF cette année. Chaque soir du festival, la scène du Crazy Fish s’ouvre aux musiciens de jazz, de Maurice et d’ailleurs, pour des sessions de jam en toute liberté. Sur scène, retrouvez le pianiste réunionnais Thüryn Mitchell, et les mauriciens Kersley Pytambar (contrebasse) et Christophe Bertin (batterie). La première partie commence à 20 h : Le Samuel Laval Quartet marque son entrée officielle dans ce festival. Considéré comme l’un des dignes successeurs d’Ernest Wiehe, le jeune saxophoniste Samuel Laval, doté d’une formation en or, prend de plus en plus son envol pour délivrer ses gammes aux sons profonds et puissants. Il aura l’honneur de lancer ce festival avec un répertoire mélangeant plusieurs styles tels que funk, jazzy, be-bop et ballades. À ses côtés, Steven Bernon (basse), Patrick Desvaux (guitare) et Fabrice Ramalingum (batterie). Place au concert à 21 h : Africa Mkhize meets François Jeanneau. Une rencontre au sommet pour ce premier concert. Découvrez le pianiste Afrika Mkhize, très sollicité et récompensé sur ses terres, en duo avec le saxophoniste François Jeanneau, un monument du vieux continent.
Vendredi 11 septembre. Sébastien Margéot Project en première partie à 20 h. La formation proposera une musique à la fois neuve et mêlée aux traditions du passé. Les quatre musiciens sont Sébastien Margéot (voix, guitare, percussions), Vincent Nombro (claviers, choeurs, percussions), Jean-Jacques Valéry (basse, choeurs, percussions) et Christophe « E. T. » Joseph (choeurs, percussions). Pour le deuxième concert de cet EWJF, prévu à 21 h, public ira à la rencontre du Français Nicolas Folmer, dit Horny Tonky. Formidable instrumentiste et compositeur, il possède une palette d’une grande diversité dans le jazz. À ces côtés, le pianiste Laurent Coulondre, doté d’un sens rythmique et harmonique sans pareil, et des musiciens mauriciens (Neshen Teerovengadum, Steven Bernon et Christophe Bertin) qu’il affectionne de longue date.
Samedi 12 septembre. Première partie à 20 h avec le Gina Jean-Charles & Jocelyn Armandine Trio. Pour l’Ernest Wiehe Jazz Festival, la chanteuse, dont Ernest Wiehe avait déjà souligné le talent et la singularité, part à la rencontre du trio mené par le pianiste Jocelyn Armandine, avec Alain Alfred à la basse et Dario Ramdeal à la batterie. À 21 h, ce sera au tour du Blues & Beyond Quartet de monter sur scène, un formidable projet imaginé par Yannick Robert et Sébastien Charlier. Né d’un mémorable concert au Sunset Jazz Club à Paris en mars 2010, ce quartet se complète à merveille grâce à son énergie et caractère, sans compter son mélange de styles, de tempéraments, de générations et de cultures. Yannick Robert, le leader, est reconnu pour son toucher de guitare remarquable et sa pédagogie dans l’univers musical. Sur scène, le duo sera accompagné de deux Réunionnais, Kiki Mariapin (basse) et Emmanuel Félicité (batterie).
Les billets pour le festival sont disponibles aux tarifs suivants : entrée à Rs 400 et Rs 250 (moins de 25 ans) ou Pass Festival à Rs 1 000 et Rs 600 (moins de 25 ans).