La création contemporaine Di Sel des frères Joseph, primée aux 8e Jeux de la Francophonie à Abidjan, a été présentée samedi dernier au Théâtre Serge Constantin à Vacoas dans le cadre du festival international Kréol. Les frères Joseph ont obtenu le médaille d’or dans la catégorie “jeunesse” et la catégorie danse de création et c’est avec un plaisir immense que le public a assisté à la représentation d’une chorégraphie de quinze minutes rendant hommage aux travailleurs des Salines. Les frères Samuel et Mathieu Joseph, accompagnés des percussionnistes Samuel Dubois, Kurwin Castel, Jeff Armand et Emmanuel Desroches, ont illustré le dur labeur des femmes ramassant le sel avec leurs paniers et leurs brosses. Avec la fermeture des Salines de Tamarin, un pan de notre histoire mais sa valeur culturelle est transmise à la présente génération à travers la danse.
Avec son goût habituel très prononcé pour tout ce qui est symboles et paroles, la troupe Joseph raconte des épisodes douloureux de notre histoire. La mise en scène est de bonne facture et les frères Joseph ont choisi de faire monter sur les planches de jeunes artistes qui apportent à la chorégraphie un souffle et une fraîcheur plaisante aux côtés des danseurs professionnels. La mise en scène fait tomber également quelques masques et laisse entrevoir une lueur d’espoir au milieu des délicates vérités. La beauté des mouvements, le réalisme saisissant des personnages et le naturel et la fluidité de l’ensemble a conquis littéralement le public.