Chemise ouverte jusqu’au nombril, short, et béret, c’est un Yannick Noah très décontracté qui a rencontré les membres de la presse hier après-midi, à l’hôtel Le Mauricia où il loge jusqu’à dimanche. Il sera le chanteur vedette pour la 9e édition du Festival International Kreol (FIK) ce soir à Les Salines, Port-Louis, où se tiendra le Gran Konser qui débute à 18 h et qui durera jusqu’aux petites heures du matin.
C’est un spectacle plein d’énergie que prévoit Yannick Noah ce soir à Les Salines. Il sera accompagné de sa troupe pour un live de ses chansons les plus populaires pour créer une meilleure synergie avec le public. Parmi, on retrouvera sûrement Saga Africa, Métisse, Les Lionnes ou encore Simon Papa Tara.
Yannick Noah n’en est pas à sa première visite à Maurice. Passant souvent des vacances dans l’île, c’est la troisième fois qu’il vient en tant que chanteur. Charmé par l’hospitalité mauricienne, il déclare se sentir comme à la maison. « Je suis très à l’aise ici. J’ai l’impression d’être Mauricien ». Fier de participer au FIK 2014, il croit fermement que « dans quelques années nous serons tous créoles grâce au métissage ». Il ajoute : « C’est l’avenir et j’espère que l’humanité arrivera alors à mieux se comprendre. Être métisse permet d’avoir une vision plus large ».
Homme affable, Yannick Noah est aussi engagé dans différentes associations caritatives. De tennisman à chanteur, Yannick Noah a été adulé par le public français pendant de longues années de par sa simplicité et son accessibilité. Il a même été personnalité la plus populaire de France dans le sondage du Journal du Dimanche il y a quelques années. Ce qui a bien évidemment fait la fierté de ses parents qui sont d’origine camerounaise.
Bien que la musique soit sa deuxième passion, c’est néanmoins par hasard qu’il a commencé sa carrière en 1990. Un ami lui a proposé la maquette d’une chanson et Saga Africa est né. Cette chanson figurera sur l’album Black and What par la suite. Dans son dernier album, Combats ordinaires, sorti cette année, il reprend Il est libre Max, d’Hervé Christiani.
Soulignons que Yannick Noah partagera la scène avec Mario Ramsamy et plusieurs autres grands noms de la musique locale et de la région tels que Éric Triton, Zulu, Jean-Marc Volcy, Sandra Mayotte, Sylvain Kalicharan, Wilson Félix, Don Panik, Groupe Chagos, Clarel Armelle et Cassiya, entre autres.