L’événement phare de la 6e édition du Festival International Kreol, manifestation annuelle organisée par le ministère du Tourisme et des Loisirs et la MTPA, s’est tenu samedi avec 12 heures de spectacle au Domaine Les Pailles. Le célèbre groupe ivoirien Magic System était l’invité vedette du festival. Les quatre membres du groupe ont insufflé la magie sur le public pendant quelque deux heures de show.
« Et on dit premier Gaou n’est pas Gaou oh, c’est deuxième gaou qui est niata oh ah ». Qui ne connaît pas le premier tube à succès de Magic System, Premier Gaou, chanson qui nous a fait vibrer il y a une dizaine d’années ? Originaire d’Abidjan en Côte d’Ivoire, le groupe se compose d’A’salfo, Goudé, Tino et Manadja. Leur style de musique, le “zouglou”, a gagné tous les continents. Ceux qui sont venus pour voir le groupe ivoirien n’ont pas regretté d’avoir à attendre jusqu’à une heure du matin pour assister à leur show. Le groupe a su tenir en haleine la foule, composée de milliers de personnes, tout au long de son spectacle d’environ deux heures. La barrière de la langue, de nombreuses chansons étant en dioula (langue de la Côte d’Ivoire, ndlr), n’en a pas été une pour le public, où nombreux étaient ceux qui chantaient les paroles en choeur.
Les spectateurs ont ainsi fait exploser l’audiomètre face à ce show mémorable. Les musiciens dansaient en rythme, comme possédés par la musique, et n’ont d’ailleurs pas manqué d’enseigner quelques pas aux Mauriciens, notamment le coupé-décalé. Le chanteur principal A’salfo a également invité le ministre du Tourisme et des Loisirs Michaël Sik Yuen sur scène pour effectuer quelques pas de danse à ses côtés.
Les artistes mauriciens ont également fait leur show avec des grands de la musique locale, notamment Cassiya, Sandra Mayotte, Renel Trapu et Gérard Louis. Désiré François était sur scène avec un plâtre mais a quand même enflammé la foule avec les tubes de Cassiya dans une représentation d’une quarantaine de minutes. D’autres encore, comme Blackmen Bluz et Tian, ont su faire monter la température. Les principaux animateurs du festival, Bruno Raya et Linzy Bacbotte, ont tout fait pour que la foule ne s’ennuie pas durant les transitions, notamment pendant les 15 minutes de préparation avant l’entrée en scène du groupe vedette, avec des petites improvisations.
Les Seychellois du groupe Dezil ont assuré leur partie du spectacle en interprétant notamment leur tube San ou. Chicco a quant à lui chanté la chanson Zis ek ou, qui fait fureur en ce moment à Maurice surtout auprès des jeunes. Quelques nouvelles têtes sont apparues sur les planches dont El Diana, Cathy Gobin ou encore Jasmine Toulouse.
Si l’on se souvient de la coupure d’électricité de l’année dernière, alors que la Star de la soirée Diana King était sur scène, aucun incident technique n’est cette fois venu gâcher la soirée. Le Mauricien a néanmoins pu constater que si les boissons alcoolisées étaient interdites au concert, la plaine était couverte de centaines de cannettes de bières vides. On ne relèvera toutefois pas de problèmes majeurs avec la sécurité, si ce n’est que certains ont momentanément perdu leurs enfants dans la foule, estimée à quelque 100 000 personnes par le site officiel du groupe Magic System. Des journalistes étrangers étaient présents, signe que le festival gagne en notoriété.