L’aventure dans la culture millénaire indienne se poursuit avec, ce soir, le spectacle de la danseuse Sonal Mansingh, qui présente Natya Katha-KRSHNA au Mahatma Gandhi Institute (MGI), à Moka. Une manifestation qui s’inscrit dans le cadre du festival de l’Inde, qui a démarré en août dernier.
Le Natya Katha est une des plus anciennes manières de raconter les histoires dans la Grande Péninsule. Hier, les invités du Centre Indira Gandhi pour la culture indienne (IGCIC) ont eu l’occasion, lors d’un après-midi de gala, de découvrir cet art présenté par le Dr Sonal Mansingh. Selon la haute commission indienne à Maurice, la danseuse s’est approprié cet art en l’adaptant à son propre jeu de scène, qu’il s’agisse du chant, de la manière de raconter l’histoire ou de mimer les expressions, qui reflètent les multiples facettes de l’âme. « Sonal’s ever vibrant creativity has given new dimensions to known repertories practiced in India, latest being the Naatya-Katha. »
Sonal Mansingh, à travers le Natya Katha-KRSHNA, comme son nom l’indique, devait raconter quelques facettes connues et appréciées de la vie du dieu Krishna, même si l’on s’accorde à dire que « le mystère autour de ce dieu humain n’a pas encore été totalement révélé, si ce n’est à travers des formes allégoriques et métaphysiques ». Un communiqué de presse diffusé pour l’occasion fait ressortir : « Saints and poets have written and sung extolling his form and beauty, his life and deeds. Seers and sages have been given the benefit of his Darshan in their deepest meditation. Men and women, old and young, rich and poor, people in every corner of India and the world have opened their collective hearts and offered him their prayers, aspirations and complaints. »
Le Dr Sonal Mansingh est une des danseuses classiques les plus connues de l’Inde. Elle a été formée au Bharatanatyam, au Chhau, un art martial commun à l’Odissi et à l’Orissa, et aux systèmes de musiques classiques, le carnatique et l’odiya. Sonal Mansingh est réputée pour ses conférences et ateliers qu’elle anime en Inde et à l’étranger. On apprend qu’elle a conduit des ateliers dans 90 pays et qu’elle est la présidente et fondatrice de la Centre for Indian Classical Dances, qui a ouvert ses portes en 1977.
Elle est récipiendaire de plusieurs distinctions, dont le « Padma Bhushan » et le « Padma Vibhushan », et a été nominée comme une des « Navaratna » pour le « Swachh Bharat Abhiyaan » par le Premier ministre indien Narendra Modi. Le Dr Sonal Mansingh se produira sur la scène du MGI aujourd’hui de 19 h à 20 h 30.