En ce mardi 24 décembre, les Mauriciens s’activent pour accueillir l’arrivée du père Noël, que ce soit autour d’un bon repas en famille ou assis au pied du traditionnel sapin décoré pour ouvrir les cadeaux. À cette occasion, nous avons demandé à trois personnes de trois générations différentes de nous dévoiler leur liste de cadeaux, pour le moins surprenante.

Melora a cinq ans. Cette habitante de Port-Louis a décidé de partager Noël avec ses petits camarades dans le besoin. “J’ai demandé une poupée qui danse, chante et parle au Papa Noël”, nous confie-t-elle. “Mais c’est tout. Le père Noël est très occupé en cette période et il a à s’occuper d’autres enfants. Il a encore beaucoup de cadeaux à acheter, donc pour cette année, c’est tout ce que je demande”, dit-elle le sourire aux lèvres. Ainsi, la petite fille ouvrira son cadeau tout en pensant bien fort à ses petits camarades qui, comme elle, auront été gâtés par le père Noël.

Jane Dax, la mère de Melora, est une jeune quadragénaire dynamique. Son Noël, cette année, sera sous le signe du partage. “J’ai décidé de faire une bonne action”, dit-elle. “Nous n’avons pas souvent le temps de faire des choses pour les autres, car trop occupés à gérer nos vies personnelles et professionnelles. Cette année, j’ai décidé de consacrer une journée à la dame qui travaille chez moi”, dit-elle. Ainsi, elle a pris une demi-journée pour l’accompagner faire ses courses à Valentina Mall, histoire de changer d’air.

Melora, sa soeur Hemie et leur mère Jane Dax

Enfants à l’étranger

“Elle travaille chez moi depuis que je suis petite. C’est une femme tellement courageuse et lorsque je lui ai annoncé cette nouvelle, elle était tellement contente ! Et pourtant, ce n’est presque rien. C’est ça mon cadeau de Noël”, dit-elle.

Saheza Macky a 68 ans. Le sourire jusqu’aux oreilles, la retraitée fêtera Noël différemment cette année. “Mes enfants sont à l’étranger, donc je fêterai Noël avec mes colocataires à la Nightingale Residential Care Home”, nous dit-elle. “D’habi- tude, je prépare un bon repas, soit les plats préférés de mes enfants et nous nous réunissons autour du sapin. C’est toujours avec le même plaisir que nous les attendions ouvrir leurs présents. Après tout, Noël c’est la fête des enfants.”

Saheza Macky

Saheza fêtera ce Noël sous le signe de la coquetterie. “Avec mon argent de pension, j’ai acheté deux robes dans un magasin huppé de Curepipe !” lance-t- elle. Une robe pour Noël qu’elle a essayée plusieurs fois, pour montrer à ses enfants loin d’elle via WhatsApp, et une autre pour le réveillon. “Enn ti aktris”, nous disent celles qui s’occupent d’elle à la maison de retraite curepipienne. Et même si les proches de Saheza ne seront pas présents avec elles, c’est en pensant à eux qu’elle portera sa belle robe B&S le jour de Noël.