Chaque année à pareille époque, l’occasion nous est donnée de fêter les mamans. Et elles le méritent. Après tout, l’amour qu’elles nous portent n’est-il pas un véritable joyau ? Aussi, à l’approche de la Fête des Mères, pourquoi dès lors ne pas leur offrir justement une pierre précieuse ? Ne croyez cependant pas que celles-ci soient forcément hors de portée de la plupart des bourses, car il en existe de différents prix, dépendant bien évidemment de la pierre choisie. Bref, l’occasion rêvée d’entreprendre un petit voyage dans un pays où les cailloux brillent de mille feux !
À l’approche de la Fête des Mères, beaucoup se questionnent encore sur le cadeau à offrir. S’ils ont évidemment l’embarras du choix, pourquoi ne pas songer à un bijou contenant une pierre précieuse ? Certains prétexteront évidemment que ce genre de cadeau n’est pas donné. Détrompez-vous, car il y en a pour toutes les bourses, dépendant bien entendu du « caillou » choisi. Pour s’en convaincre, nous avons fait un petit tour à la bijouterie Ravior, qui propose actuellement une exposition de pierres précieuses à son siège de Ruisseau-Créole, à Tamarin.
« Les pierres précieuses ont beaucoup de choses à raconter. Elles sont belles et peuvent s’adapter à tout type de bijoux. À Maurice, on constate en cette matière une véritable révolution depuis un certain temps. Les pierres fines sont ainsi très recherchées, à la fois pour leur beauté et leur pureté », explique Raksha Jetshan, directrice générale de Ravior. Oui, mais quelle pierre choisir, car il en existe, croit-on du moins, une impressionnante variété. En fait, pas tant que cela, explique Raksha Jetshan : « Il faut en effet savoir qu’il n’existe en réalité que quatre catégories de pierres précieuses, à savoir le diamant, le saphir, le rubis et l’émeraude. Ensuite, nous avons les pierres fines, dites aussi pierres semi-précieuses. Dans cette catégorie, on retrouve alors plus de 200 différentes pierres. » Sachant cela, il est donc désormais plus facile de fixer son choix, lequel dépendra évidemment du budget consacré. « Toutes pierres ne sont pas forcément onéreuses, cela dépend. Évidemment, plus une pierre est rare, et plus elle sera chère. Ainsi, les pierres précieuses coûtent donc plus que les pierres fines. En résumé, tout le monde peu trouver son bonheur selon son budget », explique la bijoutière.
Mais quelles sont les tendances en matière de pierres ? « Il est vrai que beaucoup prennent des pierres pour les monter sur un bijou. Les bijoux les plus demandés restent les bagues, les bracelets, les colliers ou encore les “bijoux de main”. » En sus de certaines demandes toutefois plus anecdotiques, poursuit Raksha Jetshan. « On nous a déjà demandé des bijoux plus rares, comme une broche pour un pull par exemple. » Depuis l’année dernière, une nouvelle tendance s’est aussi dessinée : les “bijoux de tête”, contenant également des pierres. « Ces bijoux ont créé une vraie révolution, au point qu’ils sont devenus très tendance ces derniers temps. D’ailleurs, nous y avons même consacré toute une collection. »
Reste que l’achat d’une pierre ne nécessite pas forcément de la monter sur un bijou, certains n’hésitant d’ailleurs pas à les coudre directement sur un vêtement. « Il faut aussi savoir que beaucoup, aujourd’hui, achètent des pierres et les offrent sans bijou. Celui ou celle à qui on l’offre est ainsi libre d’en faire ce qu’il ou elle veut ensuite. » Et la bijoutière de préciser : « Lorsque l’on achète une pierre, on reçoit une carte prouvant de son authenticité. (…) Certaines personnes collectionnent les bijoux tandis que d’autres, encore, les font monter sur un bijou qu’elles ont elles-mêmes dessiné. »
Si choisir un bijou apparaît maintenant plus facile, certains hésiteront peut-être encore. Aussi, comment savoir que l’on fait le « bon choix » ? « Selon moi, le choix peut être vite fait. Lorsque l’on cherche une pierre, on commence par toutes les regarder puis, irrémédiablement, il y en a une qui attirera plus que les autres. Le choix, finalement, sera guidé par les goûts du client. »
Raksha Jetshan en profite pour rappeler qu’une exposition de pierres se déroule actuellement à Tamarin. « Cette exposition est une bonne manière de découvrir l’histoire des pierres, de savoir où elles sont nées, combien il y en a et apprendre à faire la différence entre les pierres. Le but est vraiment de faire connaître la variété de pierres que l’on a à Maurice. Les Mauriciens ne s’y connaissent en général pas trop et, du coup, ils prennent le plus souvent les pierres les plus connues, comme le diamant, le jade, l’aigue-marine, la topaze bleue ou encore le quartz Rose. » Avis aux amateurs : l’exposition est ouverte jusqu’à demain !