Le pain est à la fête. Sous le thème « Anou partaz lavi », Les Moulins de la Concorde, initiateur de la célébration depuis 1990, valorisent le pain sous toutes ses formes et ses saveurs. Cette année, les pains décoratifs et les sculptures du concours LMLC ont une fois de plus retenu l’attention des visiteurs.
Au Caudan, depuis vendredi, un parfum agréable de pain circule dans les allées. Les participants à la fête du pain, organisée par Les Moulins de la Concorde Ltée, sont enchantés de l’initiative, un « must » pour de nombreux Mauriciens. Dégustations, découvertes de nouveaux produits décoratifs autour du pain, démonstrations d’oeuvres d’art fabriquées à partir du pain… Rien ne manque pour que la fête soit une réussite. D’ailleurs, au Barkly Wharf, ce qui retient le plus l’attention, ce sont justement les oeuvres d’art.
Le concours de sculpture à base de pain de LMLC attire et impressionne. Cette année, place aux personnages de bandes dessinées. L’originalité est de mise, certes, mais il s’agit également d’une démonstration de patience et de précision. Au rez-de-chaussée défilent ainsi Lucky Luke, le Marsupilami, les personnages d’Avengers, Donald Duck ou encore Superman. Ainsi, l’exposition de ces travaux tourne autour du concours organisé par LMLC depuis peu en faveur des établissements hôteliers de l’île. L’année dernière, le premier prix a été attribué à Lux* Grand Gaube pour son dragon représentant la Chine. Alors que l’établissement de Belle-Mare de ce groupe hôtelier a décroché sa deuxième place pour sa représentation du Taj Mahal. A l’extérieur, ce sont les figurines des Schtroumpfs, placées au stand qu’occupe LMLC, qui amusent les passants. Mais les personnages de pain d’épice, confectionnés par Mezon Rodrigues, ne passent pas non plus inaperçus.
Toutefois, dans les allées principales du Caudan, c’est une toute autre ambiance qui règne auprès des stands installés à cette occasion. Au menu : découvertes et dégustations. Parmi les exposants se trouve Mezon Rodrigues, qui présente des pains d’épice artisanaux au miel et au limon de Rodrigues. Delly Manan, responsable de ce commerce, propose des suggestions gourmandes aux visiteurs, notamment un toast de pain d’épice en accompagnement de charcuteries ou de canard, voire en supplément de glaces et desserts.
Les pains bio ne sont pas en reste. La Provençale, pain traditionnel français bio, intéresse tout particulièrement les diabétiques. Les explications autour de la confection ainsi que les bienfaits nutritifs de ces produits sont mis en avant par une équipe dynamique. Mais mieux encore : la fête du pain permet aux ménagères de faire leurs achats d’objets décoratifs. Ainsi, outre des cadres avec des recettes de pains, Tristan Breton propose des produits artisanaux pour disposer le pain. Marque pages, napperons, mouchoirs, sacs et paniers à pain sont disponibles à son stand.
Rappelons que LMLC a initié pour la première fois la fête du pain en 1990 afin de célébrer cet aliment de base dans ses aspects quotidiens et festifs. Une deuxième édition a eu lieu en 1992, marquée cette fois par la visite de Pierre Perret à Maurice, et ce à l’invitation de la minoterie locale. Ces deux premières éditions étaient essentiellement tournées vers les professionnels de la boulangerie–Pâtisserie. L’organisation de l’événement a été interrompue quelques années pour reprendre en 1998. La fête du pain est désormais organisée chaque année et est, depuis, une tradition à Maurice. Les festivités autour de la fête du pain s’inscrivent dans le cadre de la commémoration de la Saint-Honoré, le Saint patron des boulangers. Mort le 16 mai de l’an 600, il est également le patron des meuniers et des marchands de farine.