Des parachutistes de l’armée française participeront une nouvelle fois à notre fête nationale. Le 45e anniversaire de l’indépendance de Maurice et le 21e de son accession au statut de République seront placés sous le thème « Enn Pei, Enn Nasion, Enn Destin ». Les célébrations se tiendront au Stade Anjalay.
Contrairement à l’accoutumé où la fête nationale était célébrée dans la capitale, au Champ-de-Mars qui a vu le quadricolore flottait pour la première fois dans le ciel mauricien en 1968, ou sur la Place d’Armes, le gouvernement a choisi cette année le Stade Anjalay, Belle-Vue, pour la cérémonie de lever du drapeau. « Nous prévoyons un spectacle grandiose d’une durée de 40 minutes avec des jeux de lumière en haute définition, des projections vidéo, des rayons laser, de la pyrotechnique », explique au Mauricien un préposé du ministère des Arts et de la Culture.
Toute la partie protocolaire dont la cérémonie officielle de lever du drapeau aura lieu dans l’après-midi une nouvelle fois. Ce choix est motivé par la forte chaleur en cette période de l’année. Elle aura lieu en présence du président indien Pranab Mukherjee, invité d’honneur du gouvernement mauricien à cette occasion.
Le programme comprendra en outre une démonstration aérienne du Dornier et de l’hélicoptère de la Police, une parade des forces disciplinées et des sauts par des parachutistes français et un spectacle monté par des artistes locaux.
L’année dernière, Maurice avait accueilli pour la première fois un régiment de forces étrangères pour la célébration de la fête nationale. Le ministre de tutelle Mookhesswur Choonee devait affirmer que leur participation s’inscrivait dans le cadre d’un programme d’échange avec la France. Le jour de la fête nationale, les membres du 2e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine des Forces Armées de la Zone Sud de l’océan indien (FAZSOI), notamment les parachutistes avaient enchanté le public. Les trois participants avaient, tour à tour, sauté d’un Transall qui volait à une altitude de 1 500 mètres et se sont rapprochés de la foule dans un mouvement giratoire pour le plus grand bonheur de tous.
Après la cérémonie protocolaire prévue dans l’enceinte du stade, une fête populaire est prévue jusqu’à fort tard dans la nuit. Elle aura lieu à l’extérieur du stade, sur l’aire de stationnement, indique un préposé du ministère des Arts et de la Culture.