Environ 2 000 invités ont été conviés par le Président de la République Kailash Purryag à une “Garden-Party” dans les jardins de la State House, à Réduit, hier après-midi, à l’occasion de la fête nationale. Était également présent le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, véritable “vedette” de l’après-midi tant il était sollicité par les uns et les autres, des fois des familles entières voulant se faire immortaliser en photos avec le chef du gouvernement. « Gete lor Facebook tanto », commentait de nombreux invités, alors que SAJ prenait plaisir à faire des “selfies” avec des jeunes.
SAJ n’a refusé aucune sollicitation. En fait, son passage, d’une heure environ, dans les jardins du Réduit aura été une grande occasion pour de nombreux invités de s’approcher de lui, le prendre en photos et poser avec lui pour des photos. On entendait ainsi « enn foto avek nou misye Premye minis, enn avek mo to tifi, mo zenfan » alors que le Premier ministre serrait la main d’un petit garçon de 3 ans en lui drmandant : « How are you ? » A d’autres, qui éprouvaient des difficultés avec leur appareil, le Premier ministre lançait : « Be kot kameraman la ete ? Fer vit, vit. » Ou encore cette jeune étrangère qui lui dit « excusez-moi, Mr le Premier ministre,  je voudrais faire une photo avec vous ? » et à qui le chef du gouvernement aura le plus simplement du monde répondu : « Venez, venez ! » Des réponses qu’il aura faites à tous ceux qui le sollicitaient pour des photos. SAJ ne se pressait pas. Au point que c’est finalement le Président, Kailash Purryag, qui en a fait les frais en l’attendant une bonne dizaine de minutes à la sortie de la salle pour pouvoir l’accompagner jusqu’au château. D’autres invités le sollicitaient pour le rencontrer mais SAJ devait alors répondre gentiment, avec un large sourire : « Telman dimoune pe rod zwenn mwa. Mo pa pe gayn letan. »
Cette Garden-Party se sera toutefois déroulée en la présence de seulement quelques ministres, à l’instar de Pravind Jugnauth, Nando Bodha, Soodesh Callichurn ou encore Prithviraj Roopun. Mais presque aucun député, si ce n’est Toolsyraj Benydin. Étaient cependant présents de nombreux agents ou partisans connus du Parti travailliste, tous… d’anciens décorés de la République.