Mercredi a eu lieu une grande marche des collégiens pour célébrer la fête de l’indépendance. Plus de 2 500 collégiens sont partis de l’université de Maurice à 10 h pour rallier la State House où le président de la République sir Anerood Jugnauth a prononcé un discours protocolaire.
Dans le cadre de la fête nationale le Committee for the Promotion of National Unity (CPNU) a organisé une journée culturelle à la State House, qui a réuni des collégiens de plus de 60 établissements. Portant des déguisements et brandissant des drapeaux mauriciens, tous ont défilé en scandant des slogans sur le thème de l’écologie tels que « pas tous nou ti zil », « mo fier mo enn moricien » ou encore « nou bizin aret gaspi delo ». « L’indépendance est une fête très importante pour nous », nous ont déclaré certains. Pour d’autres, cette journée était une occasion de faire connaissance avec des élèves des autres établissements. « J’aime bien rencontrer les filles des autres collèges et me faire de nouvelles amies », a expliqué Anisha. Le défilé a aussi enregistré la participation du Police Band.
C’est vers 11 h 30 que la cérémonie protocolaire a commencé avec l’arrivée du président de la République sir Anerood Jugnauth. Des étudiants de l’Université de Maurice avaient appris le langage des signes pour illustrer l’hymne national. « Il y a quelques jours nous avons fêté la fête de l’indépendance, une fête sacrée dans l’histoire de Maurice. J’ai une pensée pour toutes les personnalités qui se sont battues pour notre indépendance. (…) L’éducation est une chose qui me tient énormément à coeur, je voudrais que tous puissent avoir accès aux facilités d’études et que le plus grand nombre d’élèves réussissent », a déclaré sir Anerood Jugnauth.
Invités, le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree et celui de la Jeunesse et des Sports Devanand Ritoo n’étaient pas présents lors de cette journée de fête. Sheila Desha, un ancien professeur et représentante du CPNU, a aussi fait un discours dans lequel elle a expliqué aux jeunes que « vous êtes les adultes de demain, c’est maintenant qu’il faut avoir les bons gestes. L’éducation est importante, il faut bien travailler afin de pouvoir aller à l’université. Le thème de cette manifestation cette année est l’écologie, il est important de garder une île Maurice propre pour vos enfants, et petits-enfants futurs ». La partie protocolaire s’est terminée par un numéro de chant du Collège Lorette de Port-Louis avec « Heal the world » de Michaël Jackson, un slam et une danse.
Pour la deuxième partie de la journée, des groupes de 32 établissements devaient se succéder sur scène. Le temps étant compté, nombre de numéros ont dû être écourtés. Danse de l’unité présentant des costumes des différentes religions, séga, sketchs sur l’histoire de Maurice, chants et slams évoquant la jeunesse mauricienne, l’écologie, le partage et l’unité, il y en avait pour tous les goûts. Notons que face au nombre de participants deux fois plus élevé que prévu, le comité organisateur a dû faire venir une deuxième tournée de pains et rafraîchissements.