Cette année encore, la cérémonie solennelle de lever du drapeau pour marquer les 46 ans de l’Indépendance de Maurice et les 22 ans de l’accession du pays au statut de République se tiendra au Stade Anjalay Coopen à Belle-Vue, à 18 heures. Le Premier ministre de la Malaisie, Najib Razak, en sera l’invité d’honneur.
Depuis une quinzaine de jours, les répétitions vont bon train au stade Anjalay Coopen pour s’assurer que tout soit au point le jour J. Comme à l’accoutumée, des personnalités passeront en revue la garde d’honneur. Cette année encore, une femme sera affectée au traditionnel lever du drapeau. La première année, soit en 2012, il s’agissait de la constable Valérie Angel Arlanda de la Special supporting unit, l’année dernière, c’était la constable Constance qui avait eu l’honneur de le faire.
La première heure suivant le lever du drapeau sera consacrée au traditionnel défilé de la force de l’ordre et des institutions étatiques et para-étatiques, entre autres. Les Mauriciens auront de nouveau droit aux numéros aériens de la marine mauricienne, des hélicoptères et des avions de la police de même que des sauts des parachutistes du deuxième Régiment de parachutistes d’infanterie de marine des Forces Armées de la Zone Sud de l’océan indien (FAZSOI). En 2012, Maurice accueillait pour la première fois cette équipe le jour de la fête nationale. Leurs numéros avaient ravi le public massé au Champ-de-Mars. L’année dernière, sur l’invitation du gouvernement mauricien, les numéros ont été renouvelés pour ceux qui avaient fait le déplacement pour le stade Anjalay. Ils étaient à trois à sauter, tour à tour, d’un Transall qui volait à une altitude de 1 500 mètres et se sont rapprochés de la foule dans un mouvement giratoire.
Un spectacle nocturne d’une heure est prévu à partir de 19 heures. Selon des sources proches de l’organisation, il devrait être grandiose à l’image de celui qui avait été présenté l’année dernière. Le ministère des Arts et de la Culture prévoit une rencontre avec la presse ce vendredi pour donner plus de détails sur la programmation du 12 mars.
Par ailleurs, l’invité d’honneur à la fête nationale arrive au pays le 11 mars. Il aura une série de rencontres avec les personnalités du pays. Son déplacement à Maurice nécessitera un fort déploiement en termes de sécurité car Najib Razak est présenté comme une personnalité faisant partie du groupe de “Security Risk”. Une cellule spéciale a été constituée à l’hôtel du gouvernement pour approfondir les discussions avec les autorités de Malaisie et mettre en place des mesures de sécurité adéquates à la satisfaction de Kuala Lumpur.
Âgé de 60 ans, Najib Razak, qui en est à son second mandat à la tête du gouvernement de son pays, est contesté sur le plan politique avec une fronde menée par l’ancien Premier ministre Mahatir, mais également au sein de la population malaisienne. Comme pour Navin Ramgoolam, le père de Najib Razack avait été Premier ministre de Malaisie, de 1970 à 1976. Son oncle a aussi été Premier ministre. Najid Razack s’est joint à la politique active dans son pays à la mort de son père, en 1976, en lui succédant au Parlement.