Le Chef juge Keshoe Parsad Matadeen a accédé, ce matin, à la demande de Metro Express Ltd. Mercredi dernier, la compagnie, par l’entremise des avocats du Parquet, avait déposé une motion demandant l’autorisation de construire un pont à Grande-Rivière-Nord-Ouest dans le cadre des travaux du projet de métro.

Les parties dans cette affaire — le ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, ceux de la Santé, de l’Energie ainsi que le Central Water Authority (CWA) — étaient présentes en cour ce matin. Elles ont informé n’avoir aucune objection à cette demande. Metro Express Ltd pourra ainsi aller de l’avant avec ses travaux.

Tous les travaux effectués au niveau des rivières ou des cours d’eau nécessitent l’aval de la Cour suprême en vertu de l’article 25(1) la Rivers and Canal Act. « No one to stop or alter river or stream (1) Except with authority from the Supreme Court, no person shall — (a) stop or change the course or level of; or (b) make or place any dike, dam, basin, or construction of any kind in the course of, any river, stream, or run of water that is public property », stipule cette loi qui date du 21 novembre 1863.