Le passage au Nouvel an est toujours marqué par des pétarades et des explosions de couleurs dans le ciel. C’est une tradition dont les Mauriciens ne sont pas prêts de se défaire, malgré les conditions économiques difficiles. Au contraire, le marché est fleurissant avec l’arrivée de nouvelles variétés qui suscitent les curiosités. Qui plus est, les spectacles haut en couleurs, autrefois réservés aux hôtels et autres grands événements, sont maintenant à la disposition du grand public. Certains n’hésitent pas à dépenser jusqu’à Rs 10 000 pour quelques minutes d’émotions…
Des fontaines de couleurs aux rouleaux contenant 100 000 pétards “canon”… toute une panoplie de produits ont fait leur apparition sur le marché ces jours-ci, pour marquer le passage de 2011 à 2012. Les conditions économiques difficiles n’ont en rien calmé l’amour des Mauriciens pour les pétards et feux d’artifice. Au contraire, la tendance est au beau spectacle.
Cette tendance a amené Impact Production, spécialiste de l’art pyrotechnique, à se tourner vers le grand public avec sa filiale Sinomax. Des conteneurs ont ainsi été installés sur les parkings des centres commerciaux de Phoenix et Riche-Terre, ainsi qu’au Trianon Shopping Park. Selon Frédéric Bazire, de Sinomax, l’idée est d’offrir du beau spectacle au grand public.
Il faut dire que l’idée de « devenir le grand magicien de sa soirée » telle que proposée par la compagnie dans sa campagne de communication, séduit plus d’un. Mann, jeune homme de la région nord, scrute la vitrine avant de porter son choix sur une série de tubes à boules. C’est ce qui lui manquait pour compléter son spectacle du 31 décembre. « J’aime les feux d’artifice qui donnent une explosion de couleurs dans le ciel. Plus c’est gros, plus ça me tente. » Le jeune homme dit ainsi être disposé à dépenser jusqu’à Rs 5 000 pour se faire plaisir.
Composer sa séquence
Frédéric Bazire confie que les différents produits offrent une variété d’effets. Toutefois, « chacun compose sa propre séquence de tir et c’est cela qui détermine la qualité du spectacle. » Pour cela, il n’est pas nécessaire d’être artificier. L’utilisation est très facile et les instructions sont indiquées sur les boîtes.
Certains modèles proposent un spectacle déjà conçu. C’est le cas des compacts qui offrent une variété d’effets. Frédéric Bazire avance qu’il y a une petite préférence pour les “glitters”. Dans cette catégorie, le modèle Bastia, comprenant quatre pièces de 16 jets brillants de couleurs différentes chacun, vendu à Rs 948, connaît un grand succès.
Quand ils ont un coup de coeur, les Mauriciens n’hésitent pas à mettre la main à la poche. À l’exemple du modèle Family Ensemble, vendu à Rs 8 800 l’unité, épuisé en un temps éclair.
Selon Frédéric Bazire, généralement, les Mauriciens achètent un modèle pour essayer et reviennent par la suite, pour choisir leur composition. « Il faut savoir que chaque modèle comprend un bouquet final. »
Rouleaux de 100 000 pétards
Les pétards ne font pas pour autant pâle figure auprès des feux d’artifice. Dans un grand magasin de la capitale, les gens font la queue pour les acheter. Des simples “pop pop” pour les enfants aux rouleaux de “pétards canon”, chacun y trouve pour son compte. Il faut savoir que certains rouleaux disposent de jusqu’à 100 000 pétards…
En l’espace de quelques minutes, voire quelques secondes, la magie des pétards et des feux d’artifice s’efface… Tout l’argent investi sera parti en fumée. Mais cela est loin de décourager les passionnés, pour qui le plaisir émotionnel l’emporte largement sur la situation économique.
———————————————————————————————————————————
Consignes de sécurité
Il est impératif de prendre des précautions lorsqu’on manie des pétards et feux d’artifice. Mohamad Noorani Kinoo, Assistant Chief Fire Officer de la section prévention du service des pompiers, donne quelques conseils pour éviter les accidents.
— Il faut toujours bien lire les instructions sur les boîtes de pétards et feux d’artifice avant de les utiliser.
— Il ne faut jamais allumer des pétards et feux d’artifice à l’intérieur de la maison.
— Les enfants doivent toujours être sous la surveillance des adultes lorsqu’ils font sonner les pétards.
— Il ne faut jamais tenir les pétards dans la main lorsqu’ils sont allumés. Ils peuvent causer des brûlures lors de l’explosion.
— Il faut toujours poser les pétards et feux d’artifice sur une surface solide avant de les allumer. Cela afin de s’assurer qu’ils ne tombent pas sous l’effet du feu.
— Il faut toujours utiliser un bâton d’encens (sandale) avec une longue manche pour allumer les pétards. Éviter les petites sandales car on peut se brûler.
— Il faut éviter les pétards à mèches courtes. Ils risquent d’exploser avant que vous n’ayez le temps de vous éloigner.
— Si un pétard n’explose pas, il ne faut pas s’en approcher pour voir ce qui se passe. Il ne faut surtout pas se pencher dessus, particulièrement s’il s’agit d’un feu d’artifice qui peut décoller à tout moment.
— Il faut garder une distance convenable entre les pétards qu’on fait exploser et les personnes autour.
— Il faut vérifier la direction du vent avant d’allumer un feu d’artifice. Cela afin de s’assurer qu’il n’aille pas chez le voisin ou un endroit susceptible de prendre feu.
— Évitez les pétards à trop hauts décibels qui peuvent provoquer des problèmes d’ouïe.
———————————————————————————————————————————
SOS toutou
Le chien a beau être le meilleur ami de l’homme, jamais il ne partagera le goût des pétards et feux d’artifice avec son maître. Mohamad Noorani Kinoo invite à ne pas les oublier alors qu’on fait exploser les pétards. « Il faut mettre les chiens à l’abri car ils peuvent s’enfuir avec le bruit. »
Il n’est pas rare, en effet, que des chiens s’égarent au cours de la soirée du 31 décembre. Pour éviter cela, il vaut mieux les éloigner ou les garder en sécurité.
———————————————————————————————————————————
Attention au gaz !
Le réveillon est aussi marqué par les grillades. Mohamad Noorani Kinoo attire l’attention sur le fait qu’il ne faut pas faire exploser de pétards près des bonbonnes de gaz. « Certaines personnes font leurs grillades au gaz. Il faut donc faire attention lorsqu’on allume les pétards et feux d’artifice. Assurez-vous qu’ils soient placés loin de la bonbonne. »
De même, l’officier pompier déconseille fortement les bricolages sur les appareils fonctionnant au gaz afin d’éviter tout risque d’explosion. « Utilisez du matériel respectant les normes. »