Alexandre Wong (balle à la main) aura fort à faire cette fois au Botswana au tournoi Young Lions

Les quatre joueurs de Roche-Bois Matorkeii, Alexandre Wong, Mitchy Charles, Kylian Boodhoo et Owen Alexandrine, accompagnés du responsable de la commission 3X3 de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB), Pascal Prayag, mettront le cap sur le Botswana ce jeudi 10 janvier. Cette année, l’équipe s’est fixé de nouveaux objectifs pour un tournoi qui réunira les pays d’Afrique où le basket-ball est en développement.

Le coup d’envoi de la compétition sera donné ce vendredi. Mais en amont, les joueurs participeront à une série d’ateliers axés autour du leadership et de l’intégration sociale. « Ce tournoi ne concerne pas uniquement les matches. Il donne la chance aux jeunes de découvrir comment utiliser le basket-ball afin d’améliorer la société. » Médaillés de bronze lors de la première édition du FIBA Young Lions en 2017, les Roche-Boisiens aspirent cette fois à mieux.

« Nous en avons parlé. L’objectif est clair. Nous voulons faire mieux que lors de notre précédente participation », explique Pascal Prayag. Il semble que, cette fois, tous les atouts ont été mis de leur côté afin qu’ils puissent partir avec les meilleures chances. « Nous avons obtenu le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), que nous tenons d’ailleurs à remercier. »

Au menu, pour les deux jours de compétition, des pays tels que le Botswana, le Zimbabwe et les Seychelles, pour ne citer que ceux-là. D’ailleurs, les trois pays ont terminé, avec Maurice, dans le Top 4 de la précédente édition, avec la première place allant au Botswana devant les Seychelles. Pas question toutefois de rester sur les acquis de 2017. D’autant que Maurice y allait sans grandes ambitions. Il faudra se montrer vigilants, tout en misant sur les atouts du groupe. « Cette fois, tout le monde nous connaît. La phase de découverte de 2017 est passée », analyse Pascal Prayag.

Difficile pour le coach de désigner un adversaire. « Toutes les équipes viennent pour la gagne. » Pour gagner, justement, il compte sur l’expérience d’Alexandre Wong et Mitchy Charles, ajoutée à l’aide qu’apporteront Kylian Boodhoo et Owen Alexandrine. « Nous avons l’esprit d’équipe et l’expérience des deux aînés qui sont là pour encadrer les deux autres. » Malgré tout, la route vers les demi-finales ne s’annonce pas aussi facile. « Nous serons vraiment attendus au tournant. Ce sera différent », laisse entendre Pascal Prayag.

Ce dernier lance également un appel pour aider au développement du 3X3. Cette discipline a connu un gros développement depuis sa réglementation par la FIBA. D’ailleurs, la création d’une World Cup a permis de populariser encore plus le basket-ball 3X3. « C’est une discipline qui a connu un gros essor au cours des dernières années. À Maurice, nous souhaitons aussi donner de la visibilité à cette discipline. »

Le projet écrit et soumis il y a plus d’un an attend toujours de recueillir les fonds nécessaires à sa mise en action. « Il ne s’agit pas d’organiser une simple compétition. Mais d’un projet qui mènera au moins une équipe de joueurs aux JO de Paris 2024 », conclut le technicien.