Le navire CS Maram a à son bord 700 kilomètres de câbles sous-marins

Le déploiement du très haut débit passera en mode chantier dans le 10e district de Maurice. Les Rodriguais seront logés à la même enseigne que les habitants de Maurice en matière de connectivité grâce à la fibre optique MARS (Mauritius & Rodrigues Submarine Cable) Les travaux préliminaires à la station d’atterrissement à la Prairie ont débuté le 6 novembre par le biais du câblier CS Maram qui procède à la pose des câbles MARS – fabriqués en Allemagne – entre Maurice et Rodrigues. Le projet devrait être complété d’ici novembre 2019.

Considéré comme l’un des câbliers les plus modernes du monde et écologiques au monde, le navire CS Maram avec à son bord 700 kilomètres de câbles sous-marins reliait Grand-Baie (Rodrigues) à la station de Mauritius Telecom lorsque nous mettions sous presse. Le contrat pour raccorder Rodrigues aux câbles optiques sous-marins a été alloué en novembre 2017 à Mauritius Telecom, lequel s’est appuyé sur l’expertise de ses partenaires internationaux, notamment Pacific Century Cyber World (PCCW Global) et Huawei Marine Networks. Ce projet a démarré le 6 novembre à La Prairie, au sud-ouest de Maurice. Il devrait rallier Pointe Monier le 23 novembre.

Ce projet a démarré le 6 novembre à La Prairie, au sud-ouest de Maurice

Rodrigues amorcera ainsi sa transformation digitale, ce qui permettra à l’île de passer à une nouvelle étape de son développement économique avec des investissements de l’ordre de Rs 1,2 milliard. Le but est de connecter Rodrigues au reste du monde, une fois le câble opérationnel. Et pour cause, la fibre optique multipliera par 500 la connectivité et présentera de nombreux avantages tels que la 4G pour les utilisateurs de la téléphonie mobile et l’accès à plus d’une centaine de chaînes de my T. Les entrepreneurs rodriguais ne sont pas ne reste car ils pourront profiter du service fibre spécialement conçu par les PME.

Witley Speville, technicien en informatique à Outremer Telecom : « Une plaque tournante pour l’emploi »

Originaire de Rodrigues et établi à Maurice depuis 1991, Witley Speville se réjouit que son île natale puisse désormais bénéficier du haut débit MARS, grâce à l’implantation de la fibre.

16 terabit/s en terme de bande
passante est un véritable
bond, selon Witley Speville

Et pour cause, il s’y connaît dans ce domaine, étant technicien de réseaux depuis presque dix ans à Outremer Telecom, entreprise basée à Ebène. « C’est avec des sentiments de fierté et de soulagement que j’accueille le fait que mon île pourra être connectée au monde entier quand l’on pense que mes compatriotes ont dû poireauter pendant des années avant de pouvoir en profiter. » Le technicien confirme que la médiocrité du réseau à Rodrigues fait que cela crée une barrière dans l’essor de l’emploi, d’où la raison, selon lui, que « bann zeness bizin deplase vinn Moris pou ressi pass enn kap dan zot lavi. » Witley Speville souligne que le fibre optique sera la plaque tournante qui apportera beaucoup de développement dans le pays. « 16 terabit/s en terme de bande passante est un véritable bond en avant qui, selon mes sources, commence à intéresser certains investisseurs à s’implanter dans l’île. »

Le technicien confie même que l’éventualité de retourner à Rodrigues pour se mettre au service de ses compatriotes lui « trotte sérieusement dans la tête. »