Ils sont 3 500 policiers à travailler exclusivement sur le terrain pour la période de fin d’année, dont des officiers exerçant des “administrative duties” et qui ont été appelés à porter l’uniforme pour épauler leurs collègues. « Les Casernes centrales ont mis en place un plan de déploiement à travers le pays jusqu’au 5 janvier afin d’opérer de manière efficace et effective », a indiqué l’inspecteur Shiva Coothen, du service de presse de la police.

Et d’ajouter que chaque division a sa propre spécificité, les différents Divisional Commanders ciblant des endroits à risque qui relèvent de leur juridiction. Pour assurer que l’exercice se déroule convenablement, l’inspecteur Shiva Coothen a déclaré que « le commissaire de police fera personnellement des “surprise checks” à travers l’île ».

Néanmoins, les activités dans les postes de police et d’autres unités comme l’Anti Drug and Smuggling Unit se poursuivront normalement. Contrairement aux années précédentes, un gros défi guette la police en ce qui concerne la sécurité routière. « Avec les travaux du Metro Express, parfois la circulation tourne au ralenti. Cependant, la police ne s’attend pas à de gros changements. Des policiers de la Traffic Branch seront sur le terrain, et au cas où il n’y aurait personne à une certaine heure, nous demandons aux automobilistes de bien suivre les différents panneaux qui seront fixés près des chantiers ».

En plus, les hélicoptères de la police survoleront les villes, surtout Port-Louis, Rose-Hill et Beau-Bassin, afin de donner des informations en continu sur la circulation. « Il y aura une coordination entre l’Information room de la police et les hélicoptères afin de dégager une stratégie pour rendre la circulation plus fluide », a souligné l’inspecteur Coothen.

Par ailleurs, les Casernes centrales prévoient une attitude de zéro tolérance contre les usagers qui ne respectent pas le code de la route, et surtout la conduite sous l’influence de l’alcool. « Il y aura des “check points” par la Traffic Branch et notre caravane se déplacera à travers l’île pour effectuer des tests d’alcoolémie ». Entre-temps, des unités comme l’Emergency Response Service (ERS) et la Divisional Supporting Unit (DSU) seront équipées d’un plus grand nombre d’outils pour effectuer des “breath test” ou des tests sanguins et d’urine. Sans compter que des éléments de la Special Mobile Force (SMF) et la Special Supporting Unit (SSU) effectueront des barrages routiers.

« Les fêtards n’ont qu’à bien se tenir. S’ils veulent boire, qu’ils choisissent quelqu’un d’autre pour prendre le volant. Sinon, les contrevenants ne paieront pas qu’une contravention, mais ils seront également placés dans une cellule de dégrisement », a déclaré l’inspecteur.

Concernant l’aspect de sécurité dans les rues, des policiers veilleront au grain. Même des chiens de la police seront appelés à patrouiller avec des policiers dans une tentative de dissuader des voleurs. « Qui dit fin d’année dit grosse affluence dans des centres-villes et centres commerciaux. Nous demandons au public de ne pas transporter des grosses sommes d’argent. Privilégiez des cartes bancaires. Cependant, ne mettez pas votre numéro de code avec la carte », a insisté le responsable de communication de la police.

Ce dernier a lancé un appel aux propriétaires de commerce pour faire preuve de prudence. « Il y a eu un braquage à la Shibani Finance de La Preneuse où une grosse somme d’argent a été volée. La police dispose d’un service d’escorte payant pour n’importe qui souhaitant solliciter un policier armé pour transporter son argent dans une banque. Ou sinon, faites appel à des sociétés de convoyeurs de fonds. »

L’inspecteur Coothen rappelle que des caméras CCTV sont placées à travers l’île et que la police voit en direct tout ce qui se passe dans différents endroits. En plus, un véhicule de police avec gyrophare est stationné en permanence dans des endroits stratégiques et le public peut solliciter l’aide des policiers à n’importe quel moment. Les membres du public peuvent appeler sur le 148 ou le 999 pour signaler toute activité suspecte. Toutes les divisions de l’île ont reçu comme consigne de surveiller les mouvements des “habitual criminals” chez qui des policiers se rendent parfois pour des contrôles de routine.

Par ailleurs, la National Coast Guard a été appelée à être vigilante en mer durant cette période où les plages sont prises d’assaut. « Le public doit faire preuve de responsabilité et ne pas nager après un copieux repas ou après avoir consommé de l’alcool », prévient l’inspecteur Coothen. Il a rappelé que les membres de la NCG sont formés aux premiers secours et il demande au public de faire appel à ces policiers en attendant l’arrivée des urgentistes.


Quelques conseils de la police

– Fermez vos portes et sécurisez vos fenêtres avant de quitter la maison
– Faites usage du “Neighbourhood Watch” en demandant aux voisins de surveiller votre propriété durant votre absence, et vice-versa
– Évitez les guichets automatiques se trouvant dans des lieux à risque et à des heures tardives
– Marchez en groupe pour éviter de vous faire attaquer
– Ne laissez pas des objets de valeur dans la voiture car cela pourrait attirer des malfrats.