Le passage du cyclone Cilida le week-end dernier n’a en aucune manière entamé l’ardeur des Rodriguais pour se préparer à accueillir la nouvelle année. Depuis la fin de la semaine dernière, le signe le plus visible demeure les queues devant les guichets automatiques des banques. Avec le paiement du boni de fin d’année, dont une injection de l’ordre de Rs 320 millions, somme représentant le bonus du secteur public, sans compter celui des employés du privé, l’ambiance dans le commerce est montée d’un cran. Toutefois, les Rodriguais se sentent un peu moins stressés, et ce grâce à une amélioration au niveau de la distribution d’eau en cette période de fêtes de fin d’année.

Les dernières indications en provenance de Rodrigues confirment une amélioration au niveau de la distribution d’eau, un sujet des plus délicats ayant provoqué des manifestations à travers l’île. En cette fin d’année, toutes les régions ont été alimentées de manière raisonnable et cette situation constitue un sujet de satisfaction pour l’administration de l’Assemblée régionale de l’île. Ainsi, la fréquence de distribution, qui était d’une fois par mois, devrait être plus rapprochée d’ici mars 2019.

Du côté des activités économiques, le tourisme fonctionne à plein régime. Tous les établissements hôteliers affichent complet jusqu’à la fin de l’année. La compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, assure la rotation de six vols par jour. En novembre dernier, 9 400 touristes ont visité Rodrigues, représentant une hausse de 11,5% comparativement à la même période l’année dernière. Selon les prévisions officielles, quelque 65 000 touristes sont attendus dans l’île l’année prochaine, but fixé par l’Assemblée régionale de Rodrigues étant de 100 000 touristes en 2025, objectif considéré comme « possible » avec les dernières tendances.

La population, elle, met les bouchées doubles pour accueillir la nouvelle année 2019. Au menu, tout est presque prêt que ce soit en termes de volaille, de porc ou de viande rouge. Elle n’a pas oublié de faire la part belle à la fameuse saucisse de porc de Rodrigues. Dans la conjoncture, l’Assemblée régionale de l’île a concédé des subventions de 50% sur le prix de la viande de bœuf, soit Rs 100 le demi-kilo au marché. Une aubaine pour les consommateurs avec les éleveurs sortant également à bon compte.

Au port, le MV Anna a déjà effectué son dernier voyage de l’année en accostant Port-Mathurin le 25 décembre en raison de la présence de Cilida dans les parages. Des dispositions supplémentaires ont été prises en vue de faciliter le dédouanement des marchandises au port de conteneurs de Port-Mathurin.