Photo archive

« J’étais, à un certain moment, désespéré et inquiet par la situation de Clency Harmon. Chapeau bas pour être allé jusqu’au bout de cette grève. » C’est ce qu’a fait valoir Alan Ganoo, samedi 13 avril, lors de la conférence de presse du Mouvement patriotique (MP). Jean-Claude Claude Barbier et Vasant Jugoo ont été les deux autres intervenants.

Alan Ganoo a déclaré que « le nombre de personnalités politiques et religieuses présentes aux côtés de Clency Harmon durant ces 17 jours de grève démontre que sa revendication est noble est juste. » Le député souligne qu’il était « toujours en faveur de la mise sur pied d’un tribunal. A preuve mes nombreuses questions à l’Assemblée nationale dès 2005 sur la Land Restitution commission pour enjoindre le gouvernement à considérer la cause des personnes dépossédées de leurs terres ». Bien qu’étant conscient qu’ « ‘il n’est pas facile d’instituer un Land Tribunal », Alan Ganoo souhaite que « le Premier ministre, Pravind Jugnauth, tienne sa promesse, laquelle était inscrite dans le manifeste électoral de l’alliance gouvernementale en 2014». Il a ajouté que « les retombées positives de cette grève ont permis de mettre en lumière les revendications de ces gens qui se battent depuis des années pour récupérer leurs terres spoliées ».

Alan Ganoo remercie, au nom du MP, le président kenyan, Uhuru Kenyatta, pour sa visite à Maurice, car « cela a permis de consolider les relations entre nos deux pays
et de raffermir nos liens économiques ».
Au chapitre des inondations, Vasant Jughoo est d’avis que la politique du gouvernement en termes d’aménagement de notre territoire est la principale raison pour laquelle certaines régions de l’île, à l’instar de Fond-du-Sac, ont connu des moments de désolations au cours de la semaine écoulée. « Certes, le ministre Ashit Gungah a rendu responsable dame nature, mais il a y a aussi certains développements sauvages qui ont été tolérés et le rôle du secteur privé qui impose son schéma architectural. Le gouvernement a donc abdiqué ses responsabilités ».

Jean-Claude Barbier se dit blessé en tant que natif de Roche-Bois par « la stigmatisation à outrance » de son quartier. « Au lieu d’évoquer les prouesses des grands sportifs, des maires, des lauréats de Roche-Bois, un journal a stigmatisé dans un titre en Une tous les habitants, alors que ce n’est qu’une poignée de gens qui est concernée. C’est une humiliation ! » 

A l’issue de cette conférence de presse, un hommage a été rendu à l’ancien joueur de la sélection nationale de football, Désiré L’Enclume, décédé avant hier.