La dette intérieure du gouvernement central s’élevait à environ Rs 140,8 milliards à fin janvier 2013. C’est ce qui ressort du dernier relevé de la Banque de Maurice publié cette semaine.
Selon les autorités bancaires, le niveau de la dette du gouvernement central n’a pas beaucoup évolué par rapport à fin décembre 2012, se repliant très légèrement (-Rs 45 millions) alors qu’à la fin de l’année écoulée, il avait subi une hausse de Rs 667 millions. Comparativement à janvier 2012, la dette domestique publique a progressé d’environ Rs 4,3 milliards.
La dette à court terme (emprunts à maturité de moins de douze mois) s’élevait à Rs 29,8 milliards en janvier 2013, présentant principalement les bons du Trésor. Une baisse de l’ordre de Rs 4,3 milliards est constatée en une année. Pour ce qui est de la dette à moyen terme (maturité de plus d’une année mais moins de cinq ans), le montant se chiffrait à un peu moins de Rs 40 milliards à fin janvier 2013 contre Rs 43,2 milliards à la période correspondante de l’année précédente. Quant à la dette à long terme, elle a augmenté sensiblement sur l’année, passant de Rs 59,1 milliards à Rs 70,9 milliards, les bons à cinq ans représentaient Rs 29,6 milliards alors que les obligations à plus long terme étaient d’un montant total de Rs 41,3 milliards.
La BoM annonce que les banques commerciales ont approuvé, sous le Small and Medium Enterprises Financing Scheme, des facilités de crédit totalisant Rs 1,6 milliard pour les petites et moyennes entreprises sur la période 1er décembre 2011-fin janvier 2013. Le dernier relevé mensuel de la BoM fait voir que les banques ont reçu pendant cette période un total de 1 281 demandes de crédits pour un montant global de Rs 2,1 milliards. Plus de la moitié des dossiers (690), représentant un montant de Rs 1,2 milliard, a été transmise à la Mauritius Commercial Bank. La State Bank of Mauritius a reçu des demandes de crédits pour Rs 233,4 millions et la Mauritius Post and Cooperative Bank Ltd, pour Rs 173,1 millions.
Sur les Rs 1,6 milliard de crédits approuvés, Rs 932,4 millions l’ont été par la MCB. Ce groupe bancaire a largement précédé les autres institutions financières. La SBM s’est retrouvée à la deuxième place avec Rs 217,4 millions, devançant la Barclays (Rs 119,5 millions), la MPCB (Rs 82,3 millions) et la Bramer Bank (Rs 52,7 millions). Le montant dû à fin janvier 2013 s’élevait à Rs 866 millions, dont Rs 453,8 M à la MCB.
Par ailleurs, la valeur totale des crédits accordés par les banques au secteur privé (selon la définition de la BoM) avait atteint Rs 256 milliards à fin décembre 2013, montant excluant les crédits avancés aux opérateurs détenant un Global Business Licence (Rs 24,5 milliards). En décembre 2011, les facilités de crédit au secteur privé se montaient à Rs 227 milliards.
Selon la répartition des crédits bancaires à la fin de l’année dernière, le secteur agricole avait obtenu Rs 18,1 milliards, le secteur manufacturier (Rs 18,8 md), les opérateurs du secteur touristique (Rs 44,8 md), ceux du secteur du transport (Rs 4,4 md), de la construction (Rs 67,6 md), les commerçants (Rs 31,3 md), le secteur de la technologie de l’information et de la communication (Rs 1,3 md), celui des services financiers (Rs 25,5 md), les entreprises publiques non-financières (Rs 6,5 md), les individus (Rs 23,6 md), les professionnels (Rs 1,3 md).