Satisfait des retombées de la première séance de la National Energy Audit Commission, le militant écologiste Jeff Lingaya a finalement mis fin à sa grève de la faim, qui avait commencée le jeudi 24 janvier dans des conditions optimales mais atténués par une perfusion après sept jours.
C’est dans une ambiance spéciale, au Jardin de la Compagnie, après un concert de deux heures produit par des animateurs de l’atelier Moz’Art, que Jeff Lingaya, s’est adressé aux sympathisants venus lui rendre hommage. N’y allant pas par quatre chemins, le grévist, plutôt en bonne forme, a laissé entendre: « Pou moi li kler, CT Power pa pu ena dan Moris. » Mais précise toutefois, qu’un tiers seulement du combat a été accompli.
Dans le même souffle, il laisse comprendre que « la lutte contre la dictature, l’oppression, l’injustice, la pollution et la corruption continue. Li pas zis continuer mais li intensifier pas zis pou nu pays mais pou la planete. » Ainsi, les activistes de la « Plate-forme Citoyenne pour dire Non au Charbon » intensifient leur mouvement et continuent de faire pression pour que le Environment Impact Assessment (EIA) licence de CT Power soit révoqué.
D’ailleurs, les trois conditions imposées pour mettre fin à cette grève étaient (1) l’annulation de cette licence  (2) rendre public les contrats des Independent Power Producers (IPP) dont celui du CT Power et enfin (3) l’institution d’une National Energy Audit Commission. 
Intervenant peu après l’ex-gréviste, Ashok Subron a fait part de la tenue de deux manifestations dans les rues de Rose-Hill le 16 février  et de Port-Louis le 16 mars prochain. Celle de Rose-Hill sera entièrement consacrée à la contestation autour de l’installation de la centrale thermique à charbon à Pointes-aux-Caves, Albion. La deuxième rejoindra l’initiative de la General Workers Federation (GWF) et du Joint Negociating Panel de l’industrie sucrière en vue de contester les amendements proposés par le ministre du Travail et des Relations Industrielles, Shakeel Mohamed concernant l’Employment Rights Act (ERiA)et L’Employment Relations Act (EReA).