Une première ébauche de la National Innovation Framework (NIF) sera bientôt prête, a laissé entendre Vaibhav Parikh, un des deux experts de la firme légale Nishith Desai Associates (NDA) basée à la Silicon Valley. Au terme de deux jours de sessions de travail intensifs avec les représentants du ministère de Technologie, de la Communication et de l’Innovation (TIC), des universités, du Mauritius Research Council (MRC) et du secteur privé, les deux experts ont fait le point sur leur visite lors d’une conférence de presse en présence du ministre Pravind Jugnauth.
La NIF constitue la première étape vers la préparation du National Innovation Programme (NIP) dans lequel le gouvernement injectera une somme des Rs 125 millions dans le but d’insuffler la culture de l’innovation à Maurice, comme annoncé dans le Budget. Durant deux jours, deux experts du cabinet d’avocats international Nishith Desai Associates, Milind Mundankar et Vaibhav Parikh, ont ainsi eu des sessions de discussions avec les cadres du ministère, du MRC et des universités afin de cerner la vision de chacune des parties. Ils ont apporté leur expertise à plusieurs niveaux : le renforcement des capacités en termes d’opportunités d’éducation et de carrière dans les secteurs axés sur la technologie, la création d’un écosystème favorisant l’innovation – en particulier au niveau des incubateurs et des start-up – et le développement d’une infrastructure robuste qui faciliterait l’innovation.
Vaibhav Parikh, le principal associé du cabinet d’avocats, relève que les universités mauriciennes ont déjà fait les premiers pas pour encourager l’innovation et avance que le pays a un énorme potentiel en cette matière. Son collègue, Milind Mundankar, et lui recommandent fortement une étroite collaboration entre le gouvernement et le secteur privé pour propulser l’innovation. Les deux experts ont notamment apporté leur soutien au gouvernement pour identifier les projets à court, moyen et long termes pour favoriser la culture de l’innovation. Selon eux, Maurice doit créer des opportunités nécessaires pour encourager la culture de l’innovation avec la mise sur pied d’une structure, de politiques et de mesures incitatives adéquates visant à développer un écosystème favorisant l’innovation. Le pays doit également se doter d’infrastructures légales adaptées.
Maurice doit aussi se placer sur la mappemonde de pays encourageant l’innovation. Raison pour laquelle Maurice compte accueillir une première grande conférence internationale axée sur l’innovation vers septembre/octobre pour donner un signal fort. « Nous allons étudier les recommandations en profondeur », a déclaré Pravind Jugnauth, ajoutant que son ministère avait déjà commencé à travailler sur l’élaboration du National Innovation Programme.