Le taux d’inflation a enregistré une baisse le mois dernier pour s’élever à 4,7%, par rapport à 5% fin avril. Ce recul est attribuable dans une grande mesure à la réduction des prix des légumes, qui a été suffisante pour compenser la hausse des prix des carburants et d’autres produits alimentaires.

Selon Statistics Mauritius, l’indice des prix à la consommation est passé de 103,8 points en avril 2018 à 103,6 points en mai, un repli occasionné par les changements dans les indices des produits et services suivants : légumes (-0,7 point), poisson (+0,1 point), autres produits alimentaires (+0,3 point), intérêt sur le prêt-logement (-0,1 point), meubles (-0,1 point), carburants (+0,3 point), véhicules (-0,1point), billets d’avion (+0,1 point), téléphones portables (-0,1 point) et autres produits/ services (+0,1 point).

Au niveau des sous-indices, la majoration d’environ 10% des prix de l’essence et du diesel le mois dernier a eu pour effet de faire grimper le sous-indice pour le “Transport” de 1,7% mais cette hausse a été atténuée par le recul du sous-indice pour les “Produits alimentaires et boissons non-alcoolisées” (-1,3%), dont le poids dans le panier de la ménagère est le plus élevé. Statistics Mauritius relève également que les sous-indices pour la catégorie “Communication” (-3,4%) et celle du “Logement/ Eau/Électricité/Gaz” (-0,5%) ont été en baisse.

Le taux d’inflation “headline” ( moyenne du CPI sur 12 mois comparée à celle des 12 mois précédents) s’élevait à 4,7% fin mai 2018, contre 1,9% fin mai 2017. Quant au taux d’inflation “year-on-year” (niveau du CPI pour un mois donné comparé à celui du mois correspondant de l’année précédente), il se situait à 2,4% le mois dernier. Dans son relevé d’avril 2018 sur l’évolution du CPI, Statistics Mauritius avait indiqué que le taux d’inflation “headline” à cette période était de 5% alors que le taux d’inflation “year-on year” était estimé à 3,7% pour le même mois.

La dernière publication officielle fait voir que le taux d’inflation a amorcé une baisse, confirmant la déclaration de la Banque de Maurice à l’effet que le taux d’inflation avait atteint son pic à 5% en avril 2018.