Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval a lancé ce matin à Port-Louis un nouveau plan de financement pour les Petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que les micro-entreprises dans le but de leur démocratiser l’accès aux finances et leur permettre de décoller dans les années à venir. « Le gouvernement n’a jamais autant fait pour les PME et les micro-entreprises », a-t-il lancé, en rappelant que le dernier SME Loan Scheme, dont le montant alloué a déjà dépassé les Rs 3,1 milliards, a attiré plus de 2 200 PME. « Nou kapav al ziska Rs 5 milliards », a affirmé le VPM.
« Nous sommes en train d’appliquer, avec beaucoup de dynamismes, le programme du gouvernement en mettant l’accent sur l’accès aux finances aux PME et aux micro-entreprises », a d’emblée déclaré Xavier-Luc Duval. Et de rappeler qu’une PME est une entreprise dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les Rs 50 M par an tandis que celui d’une micro-entreprise ne dépasse pas les Rs 10 M annuellement. Selon lui, de telles entreprises contribuent énormément à la réussite économique d’un pays. Le VPM a cependant avoué que lui-même n’était pas très convaincu de ce projet « de prêts sans garantie », qui est une initiative du ministre du Business et des coopératives Jim Seetaram, lequel s’est inspiré d’un projet similaire en Inde.
Xavier-Luc Duval a annoncé que le montant du prêt déboursé sera de Rs 2 M par projet « sans aucune garantie », excepté le fait que l’entrepreneur concerné doit investir un pourcentage compris entre 20 et 30% du coût de son projet. « Parce qu’il n’y a pas de garantie, le projet doit être viable et convaincant pour les 12 banques commerciales ayant accepté de financer ces projets », a déclaré le ministre des Finances, ajoutant que c’est le gouvernement qui se chargera de la garantie à hauteur de 70% du montant des prêts sous la forme d’un accord de principe. De plus, les entrepreneurs concernés devraient pouvoir montrer un bon “track record” auprès des banques commerciales. « Il nous faut des gens sérieux. Nous en avons eu pour le SME Loan Scheme, où nous n’avons enregistré aucun “bad debt”. Sa ve dir ena dimoune serye, me ki loportinite ki ti manke », a-t-il ajouté. Pour ce qui est du taux d’intérêt qui sera appliqué sur ces prêts, il sera de l’ordre de 7,65%, soit 3% au-dessus du taux directeur, qui est de 4,65%.
Pour sa part, le ministre Seetaram a dit viser les jeunes entrepreneurs et les start-up avec ce prêt, qui devrait révolutionner le secteur des PME à Maurice. « Les jeunes ont beaucoup d’idées, mais ils ont aussi des obstacles, tels la garantie bancaire. Nous voulons les  aider à créer de nouvelles PME, car les PME emploient déjà plus de 307 000 personnes, directement et indirectement, à Maurice », a-t-il fait ressortir. M. Seetaram a finalement appelé les jeunes à saisir les opportunités de financement qui s’offrent à eux et à créer des PME, « car le gouvernement croit en leur potentiel ».