Sa compagnie, RHC Investments, sera lancée à Maurice dans un mois. Manish Hathiramani, Proprietary Trader et Technical Analyst, connu dans le monde de la finance en Inde, veut agir comme consultant auprès des entreprises, tout en « éduquant » le Mauricien moyen sur l’investissement. Cet expert a travaillé à l’échelle internationale, notamment pour des firmes basées à Hong Kong, à Dubaï et en Australie.
Manish Hathiramani donne régulièrement des conseils et des interviews sur la chaîne CNBC sur le net. Il possède également la firme Deen Dayal Investments (DDI), à Calcutta. En s’implantant à Maurice, il dit vouloir « partager ses idées », surtout avec les Mauriciens qui, constate-t-il, « ont peur d’investir leur argent, surtout après les problèmes de Ponzi Schemes qu’il y a eu » dans le pays. « Je veux leur offrir des conseils, leur montrer comment avoir le contrôle de leur argent. »
Pour Manish Hathiramani, s’implanter dans le secteur offshore à Maurice ne représente aucune difficulté par rapport à la situation complexe de l’accord de non-double imposition avec l’Inde. « Ma compagnie basée à Calcutta, DDI, continue à y opérer et demeure une entité séparée de celle que je lance à Maurice. RHC sera une compagnie mauricienne, avec deux directeurs mauriciens. Nous paierons la taxe ici. De ce point de vue, l’accord avec l’Inde ne nous affecte pas. »
Le trader intervient régulièrement sur la Web-TV CNBC. Il y donne des conseils et intervient sur des sujets liés à la bourse et à l’investissement. À Maurice, il a également eu des contacts avec la Stock Exchange of Mauritius et attend le “clearance” de la Financial Services Commission pour démarrer ses opérations. Au cours de ces trois dernières années, il a également travaillé comme consultant international à Singapour, à Hong Kong, à Dubaï, en Australie, en Russie et en Allemagne. Après avoir fait un constat du milieu à Maurice, il souhaite apporter comme nouveauté « l’éducation du Mauricien moyen sur l’investissement », ajoutant : « À mon avis, c’est un aspect pas suffisamment exploité. » Ceux qui le souhaitent peuvent voir ses interventions sur Internet (manishhathiramani.com).