Après les Malgaches, c’est au tour des employés bangladeshis de l’usine Firemount Textile Ltd d’entrer en grève. À ce matin, les ouvriers n’avaient toujours pas repris le travail.

Dans la nuit du mardi 1er octobre, les employés de cette usine, située à St Félix, Chemin Grenier, ont débuté une grève. Pour cause : la déduction de Rs 2 500 de leurs salaires pour l’hébergement et la nourriture.

Les ouvriers bangladeshis soutiennent qu’ils ne comprennent pas pourquoi cette somme est déduite.

C’est aux alentours de 19h30 que la police et la Special Supporting Unit sous la responsabilité de l’ASP Gungadin ont été dépêchées dans l’enceinte de l’usine.

Un millier d’ouvriers manifestait violemment. Des chaises et des tables ont été endommagées. Ce n’est que vers 00h30 que la police a pu disperser la foule et maîtriser la situation. Il nous revient que des employés ont été blessés lors de la manifestation.

À noter que dans la journée d’hier, certains employés de l’usine s’étaient déplacés au ministère du Travail pour porter plainte contre cette déduction de leurs salaires. Ces derniers se sont plaints également de leurs conditions d’hébergement et disent recevoir leurs salaires en retard chaque mois.