La Special Supporting Unit (SSU) et la Special Mobile Force (SMF) ont été sollicités hier à l’usine Firemount Textile dans la zone industrielle de Pointe-aux-Sables après une bagarre entre des ouvriers malgaches et bangladais à cause de la nourriture. Les deux groupes s’accusent de dilapider le stock d’aliments en cette période de confinement.
La police a dû faire usage d’un minimum de force et de gaz lacrymogène pour évacuer 17 ouvrières malgaches qui s’étaient réfugiées dans un dortoir fermé à clé, alors que des Bangladais tentaient d’avoir accès à l’intérieur. Les ressortissantes de la Grande-Île ont été conduites saines et sauves au dortoir de FM Denim.

Leurs compatriotes masculins ont préféré les suivre pour des raisons de sécurité. Entre-temps, une ouvrière bangladaise de 32 ans a été retrouvée inconsciente dans la cour de l’usine et elle a été placée en observation à l’hôpital Jeetoo, aussi bien qu’une collègue de 28 ans ayant subi des blessures aux mains.

En l’absence d’un interprète ou d’un représentant de l’usine, la police n’a pu établir les circonstances exactes de cette bagarre. Néanmoins, le calme est revenu après le départ des Malgaches. Une équipe de police a été placée en Stand-By sur place pour parer à toute éventualité.

Une enquête policière a été diligentée.