MMXII ou 2013. C’est l’année durant laquelle le plasticien Firoz Ghanty a préparé ses derniers travaux. À travers une vingtaine de tableaux et montages, il continue sur la lancée explorée et exposée dans Ruptures, …Suite et Praksis. Une nouvelle expérience à laquelle il convie le public jusqu’au 18 octobre à la Maison Ghanty, Beau Bassin.
Un brin d’érotisme, un ton provocateur, des compositions qui peuvent prêter à confusion car n’ayant a priori aucun lien entre eux, mais qui tendent vers l’équilibre. Firoz Ghanty a fait le choix de la pugnacité, tout en laissant au public la libre interprétation des oeuvres qu’il présente. “Il est question de non-sens et d’absurde, entendant par là investir un espace, une surface, en en faisant un objet d’art qui rompt avec un réel quelconque, où il n’y a plus rien en lien organique direct avec autre chose que le travail lui-même”, affirme-t-il.
Contrairement à ses précédentes expositions, il n’y a pas de définition précise sur ces travaux, sauf que MMXIII est un regroupement de ses récentes créations. Pour lui, en effet, même si ses nouvelles oeuvres ont demandé un temps défini pour être complétées, c’est tout le parcours de l’artiste qui transpire dans sa présente exposition.
Firoz Ghanty invite également le public au jeu des devinettes. Des textes surlignent en quelque sorte les tableaux et leur donnent une touche poétique. Comme le peintre le souligne, c’est une nouvelle expérience esthétique qui concrétise ce que laissaient présager déjà ses trois expositions, tenues en 2011 et en 2012. Il estime que cela offre de nouvelles perspectives dans ce qu’il appelle “le chaos esthétique et intellectuel dans le sens de l’ébullition, la jubilation et l’effervescence”.
MMXIII s’inscrit, pour le plasticien, “dans une liberté plus grande du mouvement du dessin, du graphisme, en effaçant les lignes de démarcation entre réalisme, figuratif, connu, géométrie, symbole… signe, signifié, signifiant”.
L’exposition est visible jusqu’au 18 octobre, de 10h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h, tous les jours, sauf le dimanche.