Les facilités et autres incitations au business offertes par le gouvernement favorisent la création des business parks pour les entrepreneurs, qui ont besoin d’espaces de bureaux, d’aménités et d’autres facilités pour mener à bien leurs entreprises. En témoigne l’ouverture à la fin du mois d’un business park de huit étages à Flacq. « Le premier atout est la main-d’oeuvre disponible dans la région », explique le promoteur du projet, qui souhaite que les business s’installent au sein de ses locaux pour créer de l’emploi.
Le SIMS Building, bâtiment de huit étages situé en face de Courts, sera le premier business park du grand village de l’Est qu’est Flacq. Son promoteur, Swaley Peerkhan, directeur du groupe SIMS, espère ainsi pouvoir faciliter la création d’environ 200 emplois, principalement pour les habitants de la région. Il insiste notamment sur la création d’emplois pour les jeunes du village qui sont nombreux à en rechercher. « Sans développement infrastructurel, il n’y a pas moyen d’absorber le chômage », fait ressortir le promoteur.
Avec tout le développement routier qui a atteint Flacq, il est temps, estime-t-il, que les entreprises et autres business people pensent à délocaliser ou à ouvrir des succursales dans cette région. « Flacq dispose d’espaces commerciaux, de magasins, de supermarchés et autres. Toutefois, ce village manque d’un business park, comme à Ébène. Cependant, l’espace là-bas est saturé maintenant », lance Swaley Peerkhan.
Le SIMS Building est le plus haut bâtiment de l’est du pays : 35 000 pieds carrés déclinés en huit étages ayant chacun ses propres aménités, un ascenseur reliant tous les étages, des facilités de communications avec une ligne de fibre optique à haut débit dédiée au bâtiment, un transformateur électrique d’une puissance de 150 kV. « Le tout soutenu par un parking pour 35 voitures », ajoute Swaley Peerkhan. Un réseau Wi-Fi gratuit sera également disponible aux éventuels clients du business park. Le promoteur du SIMS Business Park est disposé à louer tout cet espace à une seule entreprise ou à plusieurs et compte l’ouvrir aux éventuels visiteurs à la fin du mois.
Le village de Flacq, affirme Swaley Peerkhan, a émergé depuis quelques années pour devenir une ville, bien qu’officiellement on ne la reconnaisse pas encore comme telle. La région est bouillonnante d’activités, surtout avec le développement dans tous les domaines – immobilier, consommation, industrie, routes, tourisme, entre autres.