Branle-bas de combat au CID de l’Eastern Division et de la Major Crime Investigation Team (MCIT) depuis hier après-midi à la suite d’un meurtre en plein centre de Flacq. Gyanlall (Chandra) Munary, âgé de 53 ans et habitant Olivia, propriétaire de deux magasins à Flacq et à Bel-Air, a été tué à l’arme blanche. Selon les premières informations, la victime aurait été retrouvée inconsciente dans une voiture par sa soeur avant d’être transportée d’urgence à l’hôpital de Flacq, où son décès a été constaté. L’autopsie, qui s’est déroulée hier soir, attribue la mort aux suites de « multiple stab wounds ».
Le crime aurait été commis dans le parking sous-terrain du complexe commercial de C&M Court de Flacq. La soeur de la victime a été longuement entendue par les hommes du CID de Flacq et de la MCIT en vue de délimiter les orientations de l’enquête et d’établir le mobile du crime. Dans la soirée d’hier, les enquêteurs s’apprêtaient aussi à auditionner les employés des autres magasins de ce complexe commercial, dont un jeune homme travaillant pour le compte d’une bijouterie. Une employée des Munary, affectée dans le magasin de Flacq, devrait vraisemblablement subir le même sort dans les meilleurs délais.
Les informations obtenues de sources policières et des témoignages recueillis auprès des membres de la famille tendent à confirmer que Gyanlall Munary, alias Chandra, avait pour habitude de se rendre quotidiennement au magasin de Flacq peu avant la fermeture. « Vers 17 heures, j’étais dans le magasin de Bel-Air. On s’apprêtait à tout ramasser en vue de fermer la boutique quand notre mère devait recevoir un appel téléphonique indiquant que « enn dimounn ine pik mo frer ». Tou le zour Gyanlall passe dan magasin dernier ler… Zordi (Ndlr : hier ) pa kone ki finn arrive », déclare Vishuanath Munary (45 ans), sans confirmer si son frère récupérait les recettes du jour lors de son passage quotidien. Selon les dernières indications, Gyanlall Munary était le patron du magasin de Bel-Air depuis environ 14 ans avant d’ouvrir celui de Flacq il y a environ cinq ans.
Depuis la confirmation de la terrible nouvelle hier en fin d’après-midi, le village d’Olivia est en état de choc. Les proches parents de la victime ne s’expliquent pas ce drame, d’autant que, selon eux, Gyanlall Munary était une personne sans histoire. « Nous ignorons complètement ce qui a pu se produire en ce vendredi fatidique. À notre connaissance, il n’avait pas d’ennemis et il n’avait eu aucun différend avec qui que ce soit dernièrement. Gyanlall était quelqu’un de bien. Dans la famille, nous sommes quatre frères et trois soeurs. Notre père est décédé depuis plusieurs années. Gyanlall était comme un père pour nous car il consacrait son temps à la famille », poursuit Vishuanath Munary alors que les préparatifs pour les funérailles se faisaient dans la plus grande douleur hier soir.
De leur côté, les enquêteurs sont toujours à pieds d’oeuvre en vue d’élucider ce meurtre.