Une dizaine de participants du Community Disaster Response Program ont reçu un lot d’équipements qui leur seront utiles lors de leur intervention sur le terrain pendant des calamités comme des “flash floods”. « Ces citoyens de la capitale ont suivi une formation afin d’aider les membres de la communauté lors des catastrophes naturelles », a indiqué le lord-maire, Mahfooz Cadersaïb. Selon ce dernier, ces volontaires résident eux-mêmes aux abords des endroits à risque comme à Tranquebar et Cité-la-Cure.

Ils sont les premiers à sortir sur le terrain en cas de catastrophe naturelle pour un constat. Ils donnent de précieuses informations à la police et aux pompiers sur la situation dans leur quartier comme, par exemple, sur le niveau d’eau dans les rivières et habitations. « Entre-temps, à la mairie, nous déclenchons le Local Emergency Operation Command et nous dirigeons la Special Mobile Force et les pompiers vers des endroits spécifiques pour des interventions prioritaires », a déclaré le maire.

Outre la communication avec les autorités concernées, ces volontaires ont également été formés pour aider à évacuer des victimes en attendant l’arrivée des secours. « Kan ena gro lapli, nu al kot bann fami ki zot lakaz abitie inonde. Nu gete sizot korek. Si bizin ed zot, met zot ban zafer an oter, nu fer li. Si ena delo inn rantre dan zot lakaz, nu ed zot pu evakye ver enn plas sekurize », explique une participante. Selon cette dernière, les équipements les aideront à mieux faire leur travail.
Le National Disaster Centre leur a donné un sac contenant un pardessus, un casque, une paire de bottes, une torche, un “safety net” et un trousseau de premiers soins. Mahfooz Cadersaïb a remercié ses volontaires pour leur collaboration lors des calamités et dit qu’ils peuvent compter sur la mairie pour tout soutien.