Le taux de mercure détecté au hasard chez certains Mauriciens est anormalement élevé. Le Pesticide Action Network, présidé par Hemsing Hurrynag tire la sonnette d’alarme. Le mercure représente une préoccupation pour la santé publique mondiale. Présent dans plusieurs appareils et équipements, il est nocif et peut causer de graves dommages.
« Le taux idéal est de 0.17 et le taux maximal où les risques de santé sont tolérables est à 1. Deux des Mauriciennes testées présentaient un taux largement supérieur dont un à 6, qui est le taux le plus élevé des habitants des 9 pays concernés par les recherches qui ont été menées », explique Hemsing Hurrynag.
S’il est à peine visible, le mercure est omniprésent sur la planète et Maurice n’y échappe pas. L’Organisation Mondiale de la Santé a d’ailleurs expliqué que pratiquement tout individu présente au moins des traces de méthyle mercure dans ses tissus, ce qui reflète l’omniprésence de ce composé dans l’environnement et l’ampleur de l’exposition à travers la consommation de poissons et de crustacés. Afin d’attirer l’attention des autorités sur le problème de santé que le mercure peut causer, le Pesticide Action Network en partenariat avec Zero Mercury Working Group — une coalition internationale — a pris des échantillons de cheveux de résidents de deux villages côtiers de Maurice afin de faire des tests. « Nous avons testé des femmes ayant l’âge de reproduction surtout à cause des risques de contamination des foetus intra-uterus et les nourrissons à travers l’allaitement. Nous avons ciblé deux villages côtiers parce que le mercure tend à se poser dans l’eau et entre dans le corps à travers la consommation de poisson et de crustacés principalement », explique Hemsing Hurrynag. Le Pesticide Action Network a également facilité l’organisation d’une convention sur le mercure en octobre 2013. « Nous avons aussi été dans quelques écoles à l’occasion d’une campagne de sensibilisation. »
Paralysie.
Le mercure est nocif pour la santé notamment chez les nourrissons et les enfants qui peuvent être en proie à des troubles du développement neurologique. On sait aussi qu’une forte exposition au mercure peut provoquer chez l’humain et les animaux des paralysies de différentes parties du corps ainsi que des difformités.
Thermomètre, ampoule économique, équipements hospitaliers, certains cosmétiques et produits pharmaceutiques contiennent du mercure. Les centrales à charbon sont, quant à elles, les plus grands diffuseurs de mercure dans l’atmosphère. En théorie, un gros projet comme la centrale de CT Power devrait augmenter davantage la présence de mercure dans notre atmosphère. Rappelons que L’Organisation des Nations Unis (ONU) a identifié ce produit comme hautement dangereux pour la santé et néfaste pour l’environnement.
Une dent contre.
Cet élément est aussi présent dans les amalgames dentaires (plombage). S’il peut sembler inoffensif dans une dent, le plombage émet néanmoins des évaporations en permanence et contamine ainsi la personne. « Je demande aux gens de bien faire attention, car le mercure est très dangereux pour la santé. Je tiens à informer la population que le plombage noir que vous allez faire chez les dentistes est fait à 50 % de mercure. Préférez le plombage blanc », indique Hemsing Hurrynag, président du Pesticide Action Network.