Gaëtan Reynolds Delaître, habitant Flic-en-Flac depuis plus de 20 ans, déplore la « hausse soudaine » de sa facture d’électricité de « plus de 50 % » depuis ces trois derniers mois. Le Central Electricity Board (CEB) lui a ainsi réclamé Rs 1 168 pour la période de février-mars 2013 et Rs 2 200 pour mars-avril.
Soutenant que ses habitudes « n’ont pas changé », Gaëtan Reynolds Delaître a demandé une vérification de son compteur d’électricité auprès du CEB. Malgré le fait d’avoir payé pour ce service le 9 mai, cet habitant de Flic-en-Flac attend toujours la visite d’un officier de cet organisme. Il a également envoyé plusieurs lettres aux responsables du CEB, dont son directeur Shyam Tanoo le 11 mai.
Une réponse du CEB informe toutefois M. Delaître que l’organisme « has noted with great concern the bill stated id Rs 2 200 and since back years with all charges amounting not more than Rs 1 168 ». Dans une autre correspondance en date du 16 mai, il soutient que « the complaint has been forwarded to our acting customer service officer M. Kader Maherally at our Quatre-Bornes Office ».
« C’est exaspérant ! Je suis à la maison à attendre tous les jours qu’un officier du CEB vienne vérifier le compteur mais en vain… En attendant, les chances pour que la prochaine facture soit aussi élevée sont présentes. Tant qu’il n’y aura pas de vérification, je ne comprendrai pas comment trois personnes peuvent consommer autant d’électricité », déplore M. Delaître.