Un nouveau drame de la route a été évité de justesse ce matin à Flic-en-Flac. Le sang-froid dont a fait preuve le chauffeur d’une bétonneuse remplie de ciment a épargné le centre de ce village côtier d’un accident dont les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves. Il a préféré stopper son camion contre un mur suite à des problèmes au lieu de poursuivre sa route. Le véhicule s’est renversé sur la route et des sapeurs-pompiers ont dû intervenir pendant plus d’une heure en vue de soustraire le chauffeur devenu prisonnier dans sa cabine.
En descendant la route vers Flic-en-Flac pour alimenter en béton un chantier de construction, soit à la hauteur de la station-service, le chauffeur de la bétonneuse appartenant à Gamma Civic, se rend compte que les freins de son véhicule ont lâché. De par son expérience concernant ce dernier kilomètre avant le centre de ce village côtier – la route qui serpente est également en pente –, il sait pertinemment bien qu’il ne pourra avoir aucun contrôle sur le camion, qui aurait pris de la vitesse sur ce tronçon fréquenté par des piétons et des touristes.
« Mo pa ti ena soi. Mo finn bizin rant dan sa sime-la pou pa al tap enba », déclare le chauffeur du poids lourd aux sapeurs-pompiers engagés dans des manoeuvres pour le secourir. En traversant la station-service Total, il décide ainsi de s’embarquer dans un sens unique se trouvant sur sa gauche, soit l’avenue des Faucons, dans une tentative de ralentir son véhicule avec un minimum de fracas. Il était environ 8 h 30 ce matin.
Malgré toute sa bonne volonté et son expérience, le chauffeur devait perdre le contrôle de son véhicule qui allait percuter un énorme mur faisant littéralement angle avec la route principale. Les habitants des environs ont été surpris par le vacarme causé par la bétonneuse qui s’est renversée sur l’asphalte. Devant cette scène inhabituelle, ils devaient s’organiser pour porter secours aux deux occupants, soit le chauffeur et son aide.
Dans les ultimes manoeuvres, l’aide chauffeur avait été projeté hors de la cabine du camion. Il s’était retrouvé à l’extérieur, coincé entre le camion et le mur. Des secouristes ont dû lutter avec des moyens de bord pendant un quart d’heure en vue de lui porter secours. Il portait de graves blessures à la tête, aux jambes et sur d’autres parties du corps.
Le chauffeur était quant à lui immobilisé dans sa cabine transformée en un amas de fer pendant environ une heure avant d’en être extirpé. Compte tenu du poids du véhicule, les secouristes ont dû faire appel à une grue et à un folk-lift, appartenant à un des habitants des environs, pour libérer les blessés. Plusieurs membres de la police se sont aussi présentés sur les lieux, de même que des pompiers, des médecins du SAMU et de la clinique St Patrick.
Les deux blessés ont été conduits d’urgence à l’hôpital pour des soins. L’accident aurait pu avoir des conséquences plus graves si le véhicule avait roulé quelques mètres plus bas, jusqu’au village. En effet, l’école primaire de Flic-en-Flac se trouve à environ 200 mètres du point d’impact et à cette heure, des enfants s’y rendaient. Fort heureusement, le pire a pu être évité ce matin à Flic-en-Flac…