Aldo Papé (34 ans) a été arrêté lundi matin après avoir tué son père, Georges Hervé Papé (64 ans). Le suspect, qui vit chez ses parents, prenait un verre avec son père dimanche vers 22h jusqu’à ce que ses parents commencent à se disputer. La tension continuant à monter, le sexagénaire en est alors venu aux mains, rouant sa femme de coups. Ne pouvant supporter de voir sa mère agressée, le trentenaire s’est alors interposé pour éviter que la situation ne s’aggrave. En vain. Aussi Aldo Papé a commencé à frapper son père, qui s’est finalement écroulé sur le sol.
Pris de panique, le suspect a ensuite mis son père sur le lit. Pendant ce temps, les policiers de Floréal, alertés, se sont rendus sur les lieux avant de rentrer ensuite au poste de police. Mais vers 1h du matin, la mère de famille a constaté que son époux avait rendu l’âme, ce qui aura été confirmé par le personnel soignant, mandé sur place.
Aldo Papé a ensuite été arrêté et conduit au poste de police par la CID de Curepipe. Le suspect a comparu hier devant le Bail and Remand Court sous une charge provisoire d’assassinat. La police a objecté à sa remise en liberté. Il devrait comparaître une nouvelle fois en cour aujourd’hui. Quant au corps de la victime, il a été transporté à la morgue de l’hôpital de Victoria, où l’autopsie a attribué son décès à une hémorragie résultant d’une lacération de l’intestin.
La CID a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les circonstances du drame. Les proches d’Aldo Papé, encore sous le choc, sont toujours sous le choc, se demandant ce qui a poussé père et fils à en venir aux mains. « C’était une famille sans histoire. L’entente entre père et fils était très cordiale. Je n’arrive pas à comprendre. C’est triste pour la famille », regrette un proche. Les funérailles d’Hervé Papé ont eu lieu hier en l’église de Saint-Jean Bosco de Mangalkhan.