Parallèlement aux célébrations du 40e anniversaire de la MEXA, une importante maille de la zone franche célèbre également ses 40 années d’existence. Il s’agit de Floréal Knitwear. Parmi les pionniers de l’industrie du textile à Maurice, l’entreprise, présente non seulement à Maurice mais aussi à Madagascar et au Bangladesh, a su en dépit des difficultés qu’a connu ce secteur, tisser son label sur les plus gros marchés européens, américains et sud-africains, entre autres. Un label qui ne cesse d’évoluer au fil des années, grâce à l’esprit d’innovation qui anime l’entreprise. Si aujourd’hui les machines ont remplacé la main d’oeuvre dans la plupart des unités, la force de Floréal Knitwear demeure son capital humain grâce à qui, de fil en aiguille, elle a taillé son succès…
« Je connais cette usine depuis que j’ai 16 ans. Je l’ai vu grandir et aujourd’hui, c’est une fierté de célébrer ensemble nos 40 ans », dit Patricia Boissézon. Comme sa collègue Linda Ragoo, elle figure parmi les rares qui fêtent également leurs 40 années de service au sein de cette entreprise, qu’elle qualifie de « lakaz mama ». Il y a 40 ans, elles démarraient dans l’entreprise. Au département de production pour l’une, et dans le département administratif pour l’autre. « A l’époque, c’était la crise à Maurice. Et les Mauriciens voulaient travailler. Non seulement pour gagner leur vie, mais surtout pour aider au développement de leur pays », se souvient, avec beaucoup d’émotion, Patricia Boissézon.
A Floréal Knitwear, il n’y avait qu’environ 500 employés à l’époque. Une majorité de femmes. Une opportunité d’emploi qui s’ouvrait à celles qui avaient un savoir-faire inouï en matière de tricotage, et qui ont fait depuis la renommée de notre zone franche. Patricia et Linda ont vu évoluer l’usine et ont participé à sa progression fulgurante. Mais elles ont aussi vu partir leurs amis, ceux qui se sont vu licenciés en raison des difficultés qu’a connues le secteur textile. Malgré ces départs douloureux, ces femmes gardent de Floréal l’image d’une « école de la vie ». « Floréal nous a tout appris, nous a enrichies. C’est une grande école. Nous y avons appris et adopté cette culture de relation humaine qui fait jusqu’aujourd’hui le succès de l’entreprise », disent-elles.
« 1972-2012, 40 Years of Beautiful and Innovative Knitwear ». Le slogan choisi dans le cadre de ce 40e anniversaire n’est pas prétentieux. Floréal Knitwear, c’est effectivement un parcours de 40 ans, émaillé de belles créations conçues dans des périodes difficiles et de contrainte, certes. Mais qui demeure exemple de courage et de persévérance.
« Floréal Knitwear, c’est 40 ans de passion ». C’est ainsi que Neera Munisamy, Head of Operations, résume le succès de l’entreprise qui se positionne sur les plus grands marchés mondiaux. Créée en 1971, par des investisseurs hong-kongais en partenariat avec Antoine et René Seeyave, inaugurée dans le quartier de Mangalkan à Floréal en 1972, l’usine de Floréal Knitwear comprenait alors 527 employés. En 1973, sir Pierre Dalais, représentant de CIEL, rachète Floréal Knitwear, qui devenait ainsi la première usine du secteur à avoir un actionnariat majoritairement mauricien.