Décidément, les situations inédites pour ne pas dire burlesques s’enchaînent à une vitesse vertigineuse du côté de la rue Shakespeare, à tel point d’y perdre son latin. La dernière en date est le retour d’Al Dangeur à l’entraînement Raj Ramdin, un établissement qu’il avait quitté il y a un mois pour migrer vers celui de Shyam Hurchund. Au sein dudit établissement, il semblerait que les choses n’ont pas évolué dans la direction voulue, d’où le retour au bercail. Al Dangeur n’a disputé qu’une course sous les ordres de Shyam Hurchund. C’était lors de la 15e journée, lorsqu’il avait été battu à plate couture, alors que ses connexions croyaient fermement en ses chances. Al Dangeur a déjà (re)commencé sa préparation sous la férule de Raj Ramdin et il fait partie des quatre chevaux de cet entraîneur qui se sont exercés lors de cette séance du vendredi 14 juillet. Les trois autres sont Spin A Coin, Bright Shining et Brazo que l’on a vu dans de belles dispositions.
L’entraînement Chandradutt Daby, qui a mis fin à une longue traversée du désert samedi dernier, a bien l’intention de poursuivre sur la même lancée lors des prochaines journées. On retiendra principalement la belle forme de Secret Idea, qui semble sur la montante avec désormais deux courses sous les sabots. Les débuts du nouveau Starsky, prévus incessamment, seront aussi suivis avec attention. Il a travaillé aux côtés de League Of Legends, les deux laissant une belle impression. En fin de séance, Answeringenesis n’a pas été quitté des yeux par son entraîneur. Il a maintenu une belle forme.
Fidèle à son habitude, Philippe Henry a supervisé avec tout le professionnalisme qui le caractérise l’entraînement des chevaux d’Amardeep Sewdyal. Var’s Dream est actuellement dans une forme splendide et à la faveur d’un engagement bien choisi, aura une nouvelle fois de solides arguments à faire valoir. Cula a pleinement profité de sa course de rentrée. Il nous a paru dans de meilleures dispositions. Masaar a été entraîné avec un soin particulier. La progression de ce coursier mérite d’être suivie, car il pourrait nous montrer un tout autre visage à sa prochaine tentative.
Classic Runners au vert
Plusieurs prétendants à la Barbé Cup, dont l’éventuel vainqueur Tandragee, ont regagné le centre pour une mise au vert. L’alezan donne l’impression de n’avoir pas trop souffert de cette course, mais vu son âge avancé, il n’est pas impossible que Ramapatee Gujadhur le ménage quelque peu à partir de maintenant. Son compagnon d’entraînement Cape Horn est toujours dans de belles dispositions. Kurundu continue sa rééducation. Pour rappel, il avait contracté de sérieux ennuis au genou et n’a plus fait de compétition depuis sa rentrée (4e). Strum, qui affichait des kilos superflus à sa rentrée, a paru en léger mieux.
À l’entraînement Maingard, c’est incontestablement Parachute Man qui a attiré les regards. Son entourage est d’avis qu’on aurait eu une meilleure idée de son degré de forme si son jockey l’avait laissé courir conformément aux instructions. Mais à première vue, cette première sortie semble lui avoir été bénéfique. Elite Class nous a paru en légère baisse, contrairement à Storm Clipper, qui est visiblement sur une pente ascendante. À noter que Parachute Man a regagné la capitale dans l’après-midi de dimanche.
Du côté de Gilbert Rousset, Charles Lytton n’a fait que du trot avant de regagner les écuries. S’il a été méconnaissable dans le Barbé, on looks, vendredi dernier, on ne pouvait rien lui reprocher. Pas ridicule dans la même compétition, Recall To Life devrait se rappeler aux bons souvenirs de ses partisans, quand il retrouvera une opposition plus dans ses cordes. Quant à Lee’s Star, le voir visiter le box des vainqueurs n’est plus qu’une question de temps. Il est proche de son meilleur niveau.
Finalement, à l’entraînement Jean-Michel Henry, on dira que le Barbé n’a pas trop eu raison d’Easy Lover. Mais vu qu’il est un des meilleurs compétiteurs de son yard, son entraîneur lui accordera tout le temps voulu pour être au summum de sa forme. Son compagnon d’entraînement Right To Tango respire la santé. Il mérite d’être suivi car il a été rarement surclassé ces derniers temps.