C’est par un temps tantôt pluvieux tantôt ensoleillé que s’est tenue cette séance du 22 juillet 2016 devant un parterre d’inconditionnels qui n’ont pas hésité à braver le froid des hautes Plaines-Wilhems pour suivre la progression de certains coursiers.
Celle de Burg ne devrait pas les avoir laissé indifférents. Le gris de l’entraînement Jean-Michel Henry, déjà auteur d’un eye-catching run à sa dernière apparition malgré une monte peu inspirée d’Anthony Andrews, donne l’impression de s’être encore amélioré comme l’atteste sa belle prestation sous la selle de Brandon Louis. S’il maintient sa progression, il ne devrait pas tarder à récolter ses premiers lauriers au Champ de Mars. Son compagnon d’entraînement Jambamman (Kenny Gustave) semble avoir bien pris sa course de rentrée. Il a travaillé en binôme avec City Treasurer (Girish Udhin) qui, pour sa part, prépare activement son retour à la compétition. Quant à Hillbrow, il ne s’est contenté que d’un travail de maintenance, étant très au point physiquement. On a aussi remarqué la présence de Christian Lafraisière qui n’avait d’yeux que pour son Dark Avenger.
No Resistance, de l’entraînement Shirish Narang, semble avoir très bien pris sa première course chez nous qui s’est soldée par une convaincante victoire. Il nous a paru dans de meilleures dispositions. En revanche, Aware (Sanish Ramgopal) possède une belle marge de progression. Il en est de même pour Flash Drive qui, cependant, semble être sur la bonne voie. Pour rappel, ce dernier reste un coursier fragile pour avoir saigné en plusieurs occasions depuis qu’il est à Maurice. En ce qui concerne Lividus et Navistar, ils nous ont paru dans une belle forme.
Pas grand-chose à se mettre sous la dent du côté de l’entraînement Merven si ce n’est que la dernière course de Don’t Say Don’t (Vishnu Ponnen), semble lui avoir fait du bien. Il commence, certes, à trouver la compétition de plus en plus rude mais à la faveur d’un bon engagement, on le voit capable d’être à la hauteur car il nous a paru dans de meilleures dispositions.
Scotsnog, un tableau
Chez Gilbert Rousset, c’est incontestablement Scotsnog qui a retenu l’attention. En véritable tableau, le hongre bai brun était majestueux sous la conduite de Nishal Teeha. Il est bon de faire ressortir que tout compte fait, ce coursier n’a couru que dans la dernière ligne droite lors de la 17e journée, ce qui explique pourquoi il est toujours dans d’excellentes dispositions. Le gris Rear Admiral s’est montré à son avantage lors de son travail sous la selle de Roby Bheekary. Mention également pour Nothing Compares qui est à son meilleur niveau actuellement tandis que Dawn Raid donne l’impression de pouvoir progresser davantage.
À l’entraînement Gujadhur, le trackrider Avishek Seeburn a dû sortir les grands moyens pour que Dustan s’emploie. Mount Hillaby n’a pas impressionné tandis que Ek Tha Tiger, fidèle à son habitude, avait fière allure à son retour aux écuries. À noter que Headstrong Harry qui a saigné lors de la 17e journée, se refait une santé au centre.
Même s’il a été retiré des effectifs, Casey’s War, de chez Ricky Maingard, n’a pas pour autant pris ses distances de la piste d’entraînement car il continue à se maintenir en forme en attendant d’être acheminé vers un centre privé. Roventas, qui a repris le travail récemment, donne l’impression de bien assimiler son programme. Il nous a paru bien enthousiaste sous la selle de Kenny Gustave contrairement à Vigilante qui pourrait prendre plus de temps pour retrouver ses bonnes sensations. Tube Wave et Parceval n’ont pas impressionné.
Finalement, à l’entraînement Rameshwar Gujadhur, le jeune Punters King a effectué son retour au centre après de longs mois passés à Poste Lafayette pour cause de blesseure. Viento Magico (Ashik Oogur) qui a effectué son retour à la compétition il n’y a pas longtemps, peut encore progresser alors que Bold Inspiration a été maintenu sur la fraîcheur. En ce qu’il s’agit de Captain Magpie, il se la coule douce au centre après sa dernière démonstration.