Cette séance, tenue par une piste boueuse, a été marquée par le retour à l’entraînement de Ready To Attack. On se souvient que des ennuis contractés au pied le 12 mai ont contraint le vainqueur de la Duchesse de déclarer forfait pour la première manche du championnat des 4-ans. Pour cette première prise de contact, l’élève de Ramapatee Gujadhur s’est contenté du trot sous la conduite de Sunil Bussunt avant de regagner son box. Valeur du jour, c’est le régime auquel il sera soumis, son entourage ne voulant pas le bousculer. En revanche, son compagnon d’entraînement Cape Horn prépare activement sa prochaine sortie. Il respire la santé. Disco Al a travaillé sa tenue avec trois tours de piste sous les sabots. Rasta Rebel, qui a couru en progrès à sa dernière sortie, affiche une forme inchangée, alors que Paladin peut davantage améliorer l’état de sa robe.
Rock On Geordies, qui a failli battre un certain Count Henry il y a deux semaines, n’a rien perdu de sa superbe. Ce pensionnaire de Rameshwar Gujadhur semble actuellement à son meilleur niveau et on le voit capable de se racheter à sa prochaine sortie. Orange Tractor, qui n’est pas passé inaperçu à ses débuts, a davantage amélioré sa condition physique. Avec désormais deux courses sous les sabots, Declarator semble plus affûté. Travail de bonne facture pour le hongre bai brun Ruby Rocker, qui devrait se montrer plus percutant à la faveur d’un engagement bien choisi. Bien que n’arborant pas une superbe robe, Impressed nous a paru mieux dans sa peau.
Amardeep Sewdyal, qui avait à ses côtés Joy Gopal, un des membres de son établissement et propriétaire de Victory Team, n’a pas quitté la nouvelle unité Dancer. Joli modèle, ce two-time winner par Mambo In Seattle et ancien pensionnaire de Joey Ramsden en Afrique du Sud sera très utile à son entraîneur une fois qu’il aura retrouvé ses bonnes sensations. À suivre également Mambo, qui lui aussi n’a pas mal fait dans son pays natal avec deux victoires (1400m, 1600m) et sept accessits en 16 sorties.
Chute du trackrider Paya
Adrien Paya a de quoi s’estimer chanceux. La chute de ce trackrider affecté à l’entraînement Narang aurait pu avoir de graves conséquences s’il n’avait pas fait preuve d’un bon réflexe. Alors qu’il s’amenait sur The Great Victory dans le trotting, ce dernier devait prendre peur et chuta lourdement. Anticipant que son cheval pourrait se retrouver sur le dos, le jeune apprenti s’extirpa aussitôt des étriers pour éviter le pire.  Plus de peur que de mal pour le jeune Paya qui, visiblement secoué par cet incident, a, avec l’accord de Benoît Noël Sr, préféré ne pas poursuivre la séance. Our Jet et Jay Jay’s Wild, deux chevaux qui étaient en action lors de la 10e journée, sont beaux à voir, alors que l’imposant Navistar donne l’impression de pouvoir s’améliorer davantage.  À retenir la belle forme d’Anton Ruskin, qui semble retrouver graduellement ses bonnes sensations.
Du côté de l’entraînement Perdrau, Ole Gunnar a travaillé avec des pacifiers. On nous apprend que ce cheval a contracté des ennuis à l’oeil suite à des jets de boue plus tôt dans la semaine. C’est pour protéger l’oeil en question que son entourage a décidé de le munir de ce harnachement. Castle, qui s’est fait surprendre à sa dernière sortie, a maintenu une très belle forme et ne devrait pas tarder à renouer avec la compétition. Act Of Valor possède une marge de progression, de même que Trackmaster.
Vintage Angel, chez qui le vétérinaire avait décelé un problème cardiaque il y a peu, n’a pas tardé à reprendre le travail. Il n’a pas été bousculé sous la conduite du jeune Dylan Migale. Son entraîneur, Simon Jones, n’a pas quitté des yeux Antwerp, qui avait accusé une légère baisse de forme dernièrement. Il semble s’être repris puisqu’il a laissé une belle impression sous la selle de Jameer Allyhosain. Suzie’s Arrow, dont la rentrée est prévue dans un mois, peaufine sa préparation de base au centre avant de passer aux choses sérieuses à Port-Louis. Quant à Rumbullion, on dira qu’il a profité de sa course de rentrée.